GP Estoril: Stoner, Pedrosa et Dovizioso ou revanche, confirmation et réhabilitation



Les trois pilotes du HRC débarquent sur le circuit d’Estoril en ayant chacun une motivation propre.

Pour Stoner, c’est l’heure de la revanche. Après s’être fait sortir prématurément de la course à Jerez, par la faute de son meilleur ennemi, Valentino Rossi, l’Australien sera en recherche d’un bon résultat afin de grappiller quelques points à Jorge Lorenzo, en tête du championnat contre toutes attentes.

Casey Stoner : « Je me suis bien reposé en Suisse et je me sens très bien en ce moment. J’ai hâte d’être au Portugal après une course difficile à Jerez. Nous espérions un bon résultat en Espagne après des séances d’essais et une qualification positives, de sorte que nous sommes heureux de revenir sur le circuit. Estoril n’est pas une de mes pistes préférées mais nous avons obtenu de bons résultats ici par le passé.

Nous allons tenter de récupérer une partie des points qui nous séparent de Lorenzo qui a été le plus fort ici les 3 dernières années. Je pense que notre moto devrait fonctionner assez bien sur ce circuit car il a quelques virages serrés qui débouchent sur de grandes lignes droites. J’espère trouver une bonne traction à ces endroits et être compétitif dès le premier jour. »

Pour Dani Pedrosa, la situation est sensiblement différente, puisque bien qu’ayant été diminué par sa vieille blessure à l’épaule lors des deux premières joutes de l’année, l’Espagnol est second du classement général à neuf points de Lorenzo et onze points devant Stoner. Il a profité de ce repos forcé pour se faire opérer à l’épaule et la question est bien entendu de savoir dans quelle mesure il aura pu récupérer de cette intervention chirurgicale.

Dani Pedrosa : « J’ai fait ce que j’avais à faire durant ces trois semaines de congé et je suis impatient de remonter sur la moto après cette période qui m’a permis de me faire opérer de l’épaule et de commencer ma réhabilitation. La semaine dernière, on a retiré les agrafes, donc tout est encore très frais et je ne sais pas comment je me sentirai à Estoril, mais je suis impatient de voir si tout va bien et si je peux mettre ces questions de côté une fois que je serai sur la moto. Ce serait très bien parce que nous avons eu un bon début de saison et je tiens à me battre dans les meilleures conditions.

Je veux profiter au maximum des quatre séances d’entraînement pour me préparer à la course. Ca aiderait si nous avions du beau temps, comme cette année, nous courons en avril, mais on ne peut jamais faire confiance à la météo sur ce circuit car l’océan Atlantique tout proche. En ce qui concerne le circuit, à Estoril il y a de gros freinages et il sera important de trouver de la traction pour tirer parti de la bonne accélération de notre RC212V ».

Pour Andrea Dovizioso, les choses sont quant à elles nettement plus compliquées puisque son mauvais début de saison le place en septième position au classement général à dix-sept points de son équipier espagnol au sein du HRC. Quand on sait que qu’il ne doit la prolongation de son contrat qu’à une clause de résultat, il ne faut pas aller beaucoup plus loin pour comprendre que bien qu’on ne soit qu’au troisième rendez-vous de la saison, le pilote italien est déjà sous pression.

Andrea Dovizioso : « J’ai hâte d’être à la course d’Estoril, c’est un circuit où j’ai eu de très bons résultats dans ma carrière. J’arrive motivé, et je souhaite revenir en forme avec une bonne course, après le week-end de Jerez et ainsi montrer les résultats de tout le travail réalisé avec l’équipe. Je pense que nous serons compétitifs à Estoril. Le circuit est très lent et ce n’est pas le mieux d’y rouler avec une MotoGP, en fait, une des tâches les plus difficiles sera de gérer la puissance de la RC212V sur cette piste lente.
Nous avons 4 séances d’essais pour travailler sur le set-up et il est important de bien démarrer dès le premier jour. Après cette longue pause, je suis heureux de revenir sur la bonne voie. J’ai aimé cette période à la maison avec ma famille, avoir du temps pour se détendre mais aussi de temps à consacrer à l’entraînement et à la préparation des courses à venir. Maintenant il est temps de monter en selle
 ».

Les motivations des trois pilotes officiels Honda pour arracher un bon résultat à Estoril seront différentes, mais au final peu importe car ils arriveront le couteau entre les dents. Comme souvent dans ces cas-là, ils devront cependant se méfier de l’excès de motivation qui a déjà joué pas mal de tour, en son temps, à chacun d’eux. Stay tuned !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de