Johann Zarco : « Je reste avec Laurent Fellon »



Avant que Johann Zarco n’aille arracher la 3ème place du Grand-Prix de Catalogne, une rumeur de séparation concernant le pilote Caterham et son coach historique, Laurent Fellon, avait commencé à circuler dans le paddock de Montmélo. Les mauvais résultats obtenus lors des 6 premières épreuves de l’année, des relations quelques fois houleuses dans leur garage, ont favorisé le questionnement sur ce duo volcanique mais qui, jusque-là, avait toujours progressé. Une fois la joie du podium retombée, nous avons contacté le Français pour démêler ce qui relève de la rumeur, du fantasme, mais aussi et surtout pour connaître la vérité. On devine dans les mots qui suivent la remise en question d’un système qui touche sans doute à certaines de ses limites, et qui doit se renforcer pour continuer à gravir les échelons.

GP-Inside : Johann, y-a-t-il eu une volonté de Laurent et de toi – ou de l’un d’entre vous – de vous séparer ?
Johann Zarco :
« Non absolument pas, mais je pense savoir d’où est partie cette rumeur. On a beaucoup souffert au niveau des résultats au début de l’année. Dans les moments difficiles, les paroles positives que Laurent m’adressaient n’avaient plus d’effet. Non pas qu’il ne sache plus s’adresser à moi, mais nous passons tellement de temps ensemble que parfois, ses tentatives de réconfort ne fonctionnent plus. Certaines personnes qui ont assisté à ce genre de scène ont pensé qu’il fallait désormais quelqu’un d’autre à mes côtés. Or ce n’est pas du tout à l’ordre du jour car Laurent est un ami dans le monde de la moto, il a un œil très particulier sur cet univers qui me permet d’avancer. Donc on reste ensemble. Ensuite, si je pense avoir besoin de m’entourer davantage en dehors des épreuves, je le ferai ».

GP-Inside : L’idée de faire venir quelqu’un en plus à tes cotés est venue de ton équipe ?
Johann Zarco :
« Non, pas par mon équipe, mais par mon sponsor personnel principal (Michel Rey, propriétaire de la société ‘Miditraçage’, qui soutient Johann depuis 7 ans, NDLR). Son idée était de renforcer mon entourage en dehors des circuits, mais elle a été déformée pour aboutir à la rumeur de notre séparation. Michel part du principe que Laurent a d’énormes qualités concernant la compétition, il pense que je peux être champion du monde et comme il a senti de la tension entre nous deux, il a proposé cette option ».

GP-Inside : Le nom de Jean-Michel Bayle a été évoqué, c’est quelque chose que vous envisagez ?
Johann Zarco :
« Le nom de Jean-Michel a bien été évoqué mais lors des Grands Prix, je veux continuer à travailler avec Laurent. Si quelqu’un vient renforcer mon entourage, je voudrais que cette personne ne soit pas issue du monde des Grands Prix ou de la moto. Le profil, c’est un personnage qui m’aide en dehors des épreuves pour ma préparation physique et mentale. Pour tout ce qui concerne le paddock, les épreuves en elles-mêmes, je me considère bien entouré».

GP-Inside : L’objectif serait donc de t’aider à passer un cap supplémentaire cette saison ?

Johann Zarco :« Oui, je pense que je peux atteindre un autre niveau mais c’est aussi d’une certaine d’organisation dont j’ai besoin pour ensuite viser le titre, me battre pour la couronne mondiale et être prêt à passer dans la catégorie supérieure. Pour ça, il faut de l’entrainement sur la moto, mais aussi être bien dans sa tête, se sentir fort et ne pas se laisser atteindre au moindre problème. En ce moment, j’évolue sur ce terrain, à la fois avec Laurent et par ma réflexion personnelle. Pour le moment, on gère cet aspect nous-mêmes et pour l’avenir, on verra ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de