[CP] Aegerter (3e) en grande forme, Mulhauser tente de dompter Assen



Il y a des signes qui ne trompent pas. Le premier, c’est ce large sourire, qui illumine le visage du Bernois Dominique Aegerter, dans le paddock d’Assen.

Le deuxième, c’est cette régularité affichée dès les premières minutes de la première séance d’essais libres du GP des Pays-Bas Moto2, sur ce circuit que l’on a surnommé la cathédrale de la vitesse: de toute la journée, le pilote du team Technomag-carXpert n’a jamais quitté l’une des trois premières places de la hiérarchie.

Un début de week-end idéal sur ce tracé où, l’an dernier déjà, le meilleur pilote suisse actuel avait brillé (3e). Après un très bon GP de Catalogne, l’équipier d’Aegerter dans le team helvétique, le Fribourgeois Robin Mulhauser, connaît plus de problèmes sur ce circuit particulier, situé au nord des Pays-Bas; le Fribourgeois est 32e de la hiérarchie du jour.

Dominique Aegerter (3e): « Nous avons énormément travaillé la semaine dernière, en Catalogne d’abord (une journée d’essais), puis sur le circuit d’Aragon (deux jours). Ces tests – châssis, bras oscillant, géométrie, pneus – ont été positifs et, dès les premiers tours, ce matin, je me suis senti à l’aise. Dunlop a apporté ici deux choix de pneus différents, qui sont tous les deux très efficaces. Je suis bien sûr satisfait de mes temps, plus encore de mon rythme général, régulier. Il faut maintenant continuer sur cette base pour préparer au mieux la course de samedi. »

Robin Mulhauser (32e): « Je connaissais Assen depuis le championnat d’Allemagne puis le championnat d’Europe Superstock 600, mais j’ai de la peine à apprécier ce circuit, que je trouve nettement moins amusant que le Mugello et la Catalogne. La piste est bosselée, il faut beaucoup de courage pour y rouler très vite. Cet après-midi, j’ai gagné plus d’une seconde par rapport à ce matin, je dois donc poursuivre cette progression. Les tests de la semaine dernière m’ont fait du bien, j’ai l’impression de ressentir toujours mieux ma moto et je peux désormais donner des informations plus précises à mes techniciens. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de