Assen, MotoGP, course : Marquez surclasse ses adversaires et profite de l’hécatombe



Ces derniers temps et surtout la saison dernière, les courses Moto3, d’habitude si réjouissantes, étaient devenues monotones en raison de la domination outrancière des KTM.

Pourtant cette saison, avec la nouvelle implication de Honda dans la catégorie, les bagarres à 7, à 8 ou même à 10 pilotes ne sont pas rares. Nous avons retrouvé le spectacle.

Et aujourd’hui, ce n’est pas à du spectacle que nous avons assisté, c’est à un véritable show, une propagande pour le Championnat du Monde.

Tout a commencé au terme du premier tour, à la chicane précédant la ligne droite des stands lorsque Romano Fenati, second du classement général et auteur d’un départ correct, arrive un peu vite, relève la moto, tire tout droit et chute de la 7ème à la 32ème position !

Sur la même action, Enea Bastianini, son compatriote, part dans un high-side spectaculaire et abandonne.

Quelques centaines de mètres plus loin, coup de théâtre puisqu’alors qu’il s’apprêtait à réaliser la bonne affaire, Jack Miller, qui venait de s’échapper en tête de la course, perd l’avant, et s’oblige  laisser sa machine sur le bord de la piste le casque entre les mains, la rage dans les bottes qui tapent le gravier et une deuxième chute en trois rendez-vous !

Du coup, qui est-ce qui en profite pour s’échapper ? Alex Marquez bien entendu !

Autant le dire de suite, Marquez a gagné avec une aisance déconcertante et en s’offrant même le luxe de sortir de la piste, de laisser revenir son équipier et de le lâcher à nouveau ! Une bête de course qui en rappelle une autre, on vous laisse deviner qui…indice : il est de la même famille.

Mais le spectacle, c’est derrière qu’il aura été. Pas directement derrière parce que si on soulignera le beau retour d’Oliveira, qui a cru à la deuxième place mais qui doit se contenter de la troisième derrière Rins, c’est pour la quatrième que les jeunes loups se sont battus comme des chiffonniers.

En réalité, la course n’a été qu’une bagarre permanente avec des protagonistes comme Binder, Masbou, Hanika, Vazquez, Antonelli, Viñales, McPhee et l’inévitable Romano Fenati qui au terme d’une remontée complètement folle où il aura dû signer au moins trois records de la piste, revenait du diable Vauvert et pouvait encore espérer un podium.

Malheureusement pour lui, il commettait une erreur, la seconde de la journée, chutait et reprenait la piste en vingt-troisième position. Cette fois, il ne revenait plus et devait se contenter de la dix-huitième position.

Derrière la chasse était lancée et avec des dépassements complètement fous où Binder manquait de perdre gros, où Vazquez jouait moins des bras que d’accoutumée, où Masbou montrait une agressivité exceptionnelle et où Antonelli restait sur ses roues.

Finalement, c’est Alexis Masbou qui remporte la victoire du peloton au terme d’un dernier dépassement somptueux. Cette fois, le Français tient sa course de référence et on espère que désormais, il pourra surfer dessus pour s’établir définitivement dans le top5 du peloton.

Bien entendu, avec une telle hécatombe, comme Gilles Della Posta nous l’a dit un peu plus tôt à l’antenne, on peut dire qu’il y aura un avant et un après Assen puisqu’en trois Grands Prix, d’une situation confortable, Jack Miller et Romano Fenati ont vu revenir Rins, Marquez et Vazquez, les 5 hommes n’étant plus séparés que de 15 points.

Notons enfin, et ce n’est pas un détail, que depuis l’avènement du Moto3, c’est la première fois qu’aucune KTM n’est sur le podium !   

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook    

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de