Assen, MotoGP, course : Marquez domine ses adversaires et les éléments pour un huitième succès



Huit Grands Prix, six poles, huit victoires, tel est l’incroyable bilan de Marc Marquez à une course de la moitié de la saison.

Pourtant, aujourd’hui, tout n’a pas été simple pour l’Espagnol puisque la pluie est venue pimenter la course.

Mais commençons par les grands battus du jour; les pilotes Yamaha factory. Il est toutefois important de distinguer le cas Rossi et le cas Lorenzo car il faut bien l’avouer, la défaite de l’Espagnol est bien plus cuisante que celle de l’Italien.

Du côté de Rossi, la défaite s’apparente surtout à un pari qui aurait pu ou dû réussir. Après s’être qualifié douzième, l’Italien décidait de s’élancer avec un slick à l’avant et à l’arrière mais dans le tour de chauffe, il comprenait que le choix était le mauvais et rentrait au stand pour changer de moto. Parti dernier, il remontait tour à tour ses adversaires pour, quelques tours plus tard, devoir rentrer une fois de plus au stand et repasser les slicks.

Malgré ce second contretemps, il termine cinquième, une belle performance dans l’absolu même s’il regrettera certainement cette erreur qui, ajoutée à celle des qualifications, le prive du podium et peut-être même aussi de la victoire.

Pour Lorenzo, en revanche, la déconfiture est totale puisqu’après avoir effectué un tour de plus que Marquez en pneus pluie, l’Espagnol, qui s’élançait de la neuvième place, n’a jamais trouvé le rythme et clôture à la treizième position derrière des pilotes comme Broc Parkes ou Scott Redding qui, rappelons-le, roulent sur des Open.

Si les grands perdants sont les pilotes Yamaha, le grand vainqueur est donc une nouvelle fois Marc Marquez qui, à un moment, comptait plus de 4 secondes de retard sur…Andrea Dovizioso.

Mais tour après tour, le pilote Honda revenait sur un adversaire qui, équipé d’un pneu arrière Soft, commencait à fatiguer au moment d’aborder le dernier tiers de la course.

Une fois passé, Marquez filait vers la victoire sans commettre la moindre erreur et ne laissait, une fois de plus, que les miettes à ses adversaires.

Dovizoso, pour son deuxième podium Ducati après celui récolté en Argentine, apporte un peu de joie à Borgo Panigale et pourra s’assoir à la table des négociations avec les dirigeants Ducati dans une position renforcée.

Derrière, on a un  moment cru qu’Aleix Espargaro allait offrir son premier podium à la Yamaha Open mais c’était sans compter sur Dani Pedrosa qui terminait sa course en boulet de canon.

Au Championnat, Pedrosa est désormais revenu à égalité avec Valentino Rossi avec 128 points soit 37 de plus que Dovizioso, 47 de plus que Lorenzo mais surtout 72 de moins que Marc Marquez !

Andrea Iannone prend la sixième place, Bautista la septième, Smith la huitième, Crutchlow la neuvième et Stefan Bradl la dixième.  Mike Di Meglio termine vingtième.     

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook    

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de