Alexis Masbou, une 4ème place au corps-à-corps



En franchissant la ligne d’arrivée du GP des Pays-Bas en 4ème position, Alexis Masbou s’est offert son meilleur résultat en course depuis sa 2ème place au Sachsenring en 2012. Plus important, le Français a immédiatement tiré profit du nouveau matériel que lui a confié Honda pour rebondir après un passage en demi-teinte lors du GP de Catalogne. Il nous donne son sentiment. 

 


Alexis, une 4ème place, ça fait du bien ?

Alexis Masbou : « Oui ça fait énormément de bien. On s’était ratés sur notre week-end de Barcelone, on a tout remis à plat avec mon équipe avant le GP des Pays-Bas et ça a plutôt bien payé. On était pourtant partis d’un peu loin en début de week-end mais on a bien progressé au fil des séances jusqu’à la qualification où on finit 4ème et ensuite en course je me sentais suffisamment à mon aise pour rouler aux avant-postes, donc c’est une épreuve qui fait du bien oui ! ».

Même si on n’a pas tout vu à l’écran car il y avait en même temps la lutte pour la 2ème place, le dernier tour a été très « chaud » dans ce groupe pour la 4ème place ?

Alexis Masbou : « Le groupe a été très virulent durant toute la course ! J’ai fini avec une combinaison pleine de traces de pneus de chaque côté, et ma moto aussi ! C’était vraiment une course très intense avec de très nombreux contacts. Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup d’espace sur le circuit d’Assen et chaque dépassement s’est vraiment fait au chausse-pied, avec parfois 3 ou 4 pilotes de front. Je me suis inquiété à l’entame du dernier tour car je n’étais pas à la place que j’espérais, je voulais être un peu plus en avant dans le groupe, mais j’avais suffisamment de vitesse pour remonter et tous les passer dans le dernier tour. C’est toujours très sympa de finir 1er d’un groupe aussi disputé ».

Cette vitesse dont tu parles, elle vient du nouveau matériel qu’on t’a confié depuis cette épreuve ? Tu sens clairement une différence ?

Alexis Masbou : « Honnêtement, la différence n’est pas énorme et pour tout dire j’espérais un tout petit mieux ! Il y a du mieux, notamment au niveau de l’accélération. On est encore un peu en retrait des KTM sur ce point-là je pense, mais on a toujours une excellente vitesse de pointe. On a aussi eu quelques améliorations sur le châssis qui nous ont permis d’avoir plus de sensations sur le train avant, chose que je n’avais pas depuis le début de la saison, ce n’est pas encore parfait mais ça va dans le bon sens ».

Quand on est en bagarre perpétuelle comme ça a été ton cas à Assen, est-ce qu’on a le temps de réaliser que Miller n’est plus là, que Fenati n’est plus là… Bref que ce Grand-Prix prend une tournure particulière ?

Alexis Masbou : « Je n’ai pas vu que Fenati n’était plus là car je ne l’ai pas vu de la course. J’ai pensé qu’il était derrière notre groupe (Au moment de sa première erreur, Romano Fenati est passé à quelques centimètres de la roue arrière d’Alexis, NDLR). Miller est parti extrêmement vite, il vouait manifestement creuser un écart, il a pris tous les risques et ça n’a pas payé. Je pense qu’il a commis la même erreur que moi en qualification. Moi, je m’étais décalé sur la droite pour revenir lors du freinage le long de la ligne blanche, et j’avais pris une petite bosse qui m’avait obligé à tirer tout droit. Il a sans doute été victime de cette même bosse et qu’il est arrivé un peu trop vite dans ce premier virage. Au final, ça relance totalement le championnat ».

 On avait senti un peu de nervosité dans ton équipe en catalogne, cette 4ème place a ramené de la bonne humeur où tout était rentré dans l’ordre auparavant ?

Alexis Masbou : « Il y avait de la tension à Barcelone, mais nous avons beaucoup parlé tous ensemble et nous avons tout remis à plat entre nous. L’arrivée du nouveau matériel dans notre équipe a mis tout de même un peu de stress au début du week-end mais tout le monde est resté parfaitement concentré sur nos objectifs et ça a payé donc je suis plutôt content. C’est d’autant plus appréciable que le résultat est arrivé immédiatement alors que parfois, il faut du temps pour récolter les fruits d’un effort ».

Prochaine épreuve, direction le Sachsenring pour le GP d’Allemagne. En 2012, tu avais fini 2ème, mais l’an passé ta moto est restée muette sur la grille de départ… Tu vas en Allemagne en te souvenant de 2012 ou de 2013 ?

Alexis Masbou : « J’y vais en repensant à 2012 parce que cela reste mon meilleur résultat en Grand-Prix pour le moment mais j’ai surtout à l’esprit que c’est généralement l’épreuve la plus difficile pour moi chaque année. Mon but cette année sera de travailler du mieux que l’on pourra  et de marquer des gros points».

Les écarts au championnat semblent importants désormais… Quels sont tes objectifs ?

Alexis Masbou : « Mon objectif reste de faire des podiums et de gagner des courses. On a perdu beaucoup de points au championnat au début de la saison et de toute façon, si je veux remonter au championnat, cela passe par des victoires ou des podiums, donc l’objectif ne change pas. Si un jour, je reviens à 25 points des meilleurs, on pourra commencer à penser à d’autres choses mais pour le moment, on ne change rien ».   

Photo : Shoot me if you can

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de