Sachsenring, MotoGP, FP2 : Aleix Espargaro teste le châssis Forward et porte le Yamaha en pole provisoire!

Après la très impressionnante chute de Marc Marquez ce matin, tous les yeux étaient fixés sur le #93 à l’entame de cette seconde séance d’essais libres sur le circuit du Sachsenring.

Devant les caméras, le jeune pilote paraît tendu en vérifiant soigneusement sa protection ventrale, avant que tout le monde ne prenne une piste chauffée à 37° par un petit soleil germanique portant la température ambiante à 25°.

Pour le premier run, Marquez, Pedrosa et Rossi sortent en pneu Hard avant/ Medium arrière, contrairement à Lorenzo qui est en Medium partout.

Les trois premiers cités se portent aux trois premières places provisoires du classement juste devant Lorenzo.
On est déjà en 1.22.382, soit très proche du meilleur temps réalisé ce matin par Aleix Espargaro en 1.22.170

On assiste alors à une chute de Dani Pedrosa, à haute vitesse mais sans gravité, au freinage du virage #12.

Pendant ce temps, Marc Marquez abaisse le meilleur temps provisoire du weekend  à 1.22.158, à grosso-modo une seconde du record réalisé par Casey Stoner sur sa Ducati en 2008 (1.21.067).
Juste à la fin du premier, Jorge Lorenzo se porte devant Valentino Rossi avant que ce dernier ne s’arrête un long moment à son stand

Lors du second run, Lorenzo monte un pneu Hard avant, comme la majorité de ses petits camarades, ce qui lui permet de se hisser en seconde position, en 1.22.412. Pol Espargaro, dans la même configuration, prend la troisième place à Valentino Rossi.

C’est le moment où Marc Marquez lève la main pour signaler l’arrivée de la pluie. Le drapeau blanc a croix rouge est agité et tout le monde rentre aux stands, à part Stefan Bradl, Bradley Smith, Scott Redding,  Hiroshi Aoyama et Broc Parkes. Il reste 22 minutes dans cette séance.

On profite de cette interruption pour constater qu’Aleix Espargaro, alors 6ème, utilise, à l’inverse de ce matin, le châssis Forward pour l’étalonner avec le Yamaha.

A 15 minutes du drapeau à damiers, le soleil revient et Pedrosa ressort de la pit-lane, tout comme les Ducati, suivis peu après par le reste du plateau.
Andrea Iannone, en Soft arrière, réalise immédiatement 1.22.565, ce qui le porte en 3ème position avant qu’Aleix Espargaro, revenu sur le châssis Yamaha, ne le devance d’un dixième.
Les choses s’accélèrent alors pour les pilotes Honda satellite, avec l’arrivée de Stefan Bradl et Alvaro Bautista en 3ème et 4ème position du classement.

Lors du dernier run, Aleix Espargaro continue sur son châssis Yamaha, monte le pneu arrière Soft et emmène le tout à la première position du classement, en 1.22.041.

Valentino Rossi est le seul pilote à ne pas avoir amélioré cet après-midi.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de