Sachsenring, MotoGP, qualifications : Marc Marquez détrône Casey Stoner.

Une piste à nouveau sèche malgré quelques gouttes tombées lors de la qualification des Moto3 et la FP4, un virage #11 qui a déjà mis à mal plusieurs concurrents, un Marquez commotionné mais toujours très vaillant, un Lorenzo affûté, un Aleix Espargaro qui entend bien profiter de l’avantage procuré par son pneu Soft arrière, un Valentino Rossi un peu perdu qui a essayé  les trois pneus avant disponibles, un Stefan Bradl très motivé à domicile, un Pol Espargaro secoué par sa chute de ce matin, un Bradley Smith perturbé par son avenir et ses chutes ; vous secouez le tout et vous obtenez le panorama à l’entame des séances de qualification de ce samedi après-midi au Sachsenring, avec toutes les questions induites quant à l’ordre final de la grille de départ.

Une première réponse n’est pas apportée durant les 30 premières minutes de la FP4, puisque seuls Danilo Petrucci, Mike Dimeglio et Broc Parkes ont pris la piste pour deux ou trois tours sur une piste parsemée de gouttes de pluie.

Durant ce temps, Christophe Bourguignon porte à notre connaissance que les pneus « tendres » (ndlr : Medium) se détériorent trop quand il fait plus de 25 degrés et que, comme il faut en garder pour la course de demain, les teams souffrent actuellement d’une certaine pénurie de ces pneus Medium.

Lors du dernier quart d’heure, sur une piste complètement sèche, c’est Marc Marquez (Medium avant/Medium arrière comme quasiment toutes les Factory) qui dirige le trio de Honda en tête du classement, en 1.21.582.
Derrière Dani Pedrosa et Stefan Bradl, on constate que Valentino Rossi devance Jorge Lorenzo, et que Aleix Espargaro, 7ème derrière Alvaro Bautista, n’a pas pu tirer avantage de son pneu Soft.

A l’issue de ces trois séances d’essais libres, les deux Ducati officielles ne sont pas qualifiées pour la QP2.

QP1 : le soleil est revenu juste pour le départ de cette séance de rattrapage de 15 minutes. Andrea Dovizioso et Cal Crutchlow se portent logiquement aux avant-postes à la fin du premier run, devant Hiroshi Aoyama et Scott Redding.
Lors du second run, Yonny Hernandez se porte en tête, mettant la pression sur les pilotes officiels Ducati et il en résulte une chute à haute vitesse pour Cal Crutchlow, évidemment au virage #11.
Pendant ce temps, Nicky Hayden prend la tête en 1.22.374, devant Andrea Dovizioso. Les deux pilotes participeront donc à la QP2.

QP2 : 15 minutes pour dessiner la grille de départ.
Toutes les Factory sont en Medium/Medium, la plupart des Open en Medium avant, Soft arrière, sauf Aleix Espargaro Soft avant /Soft arrière.

Conformément à sa nouvelle habitude, Marc Marquez prépare un changement de moto. Valentino Rossi effectue un changement de pneu arrière, remplaçant son Medium par un neuf.

Espargaro prend la tête juste devant Bradl  1.21. 369 meilleur temps du weekend, juste avant de se faire détrôner par Dani Pedrosa en 1.21.233.

Fin premier run, gagné par les Honda, Pedrosa et Bradl devant Lorenzo, Marquez, Rossi, Smith et Aleix Espargaro. Durant son arrêt, ce dernier fait monter un Medium avant.

Nouvelle chute de Bradley Smith, la 4ème du weekend.

A 3 minutes du drapeau à damiers, Dani Pedrosa chute également pendant que Marc Marquez se rapproche très sérieusement du record de Casey Stoner datant de 2008 (1.21.067, en pneus de qualification), en 1.21.126, puis le met à terre avec un fabuleux 1.20.937.

Triplé et nouveau record de la piste pour Honda, devant Aleix Espargaro et les deux Yamaha officielles.
Andrea Iannone sauve l’honneur des Ducati en 7ème position.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de