Marc Marquez : « 9 victoires, ce n’est pas suffisant »

Auteur de sa 9ème victoire consécutive cette saison, Marc Marquez reste invaincu en 2014 au moment d’achever la première moitié du championnat. Malgré une lourde chute vendredi et des conditions encore très particulières du départ, le champion du monde est retombé sur ses pieds. Et comme pour alourdir le bilan de ses rivaux, Marquez a reconnu en conférence de presse être sous traitement médical suite à une grosse poussée de fièvre en début de semaine.  Invaincu, c’est certain. Invincible, il prétend ne pas l’être. Rassasié, il a avoué ne pas encore l’être…

Marc, Cela n’a pas été le plus facile des week-ends, une grosse chute vendredi, ce départ « en ligne » de la voie des stands dû aux conditions météo…

Marc Marquez : « Oui, notre week-end n’a pas très bien commencé avec cette grosse chute mais ensuite, tout a été parfait. Le début de course a été difficile. Avant le départ, j’ai cru que cela allait se passer comme à Assen mais cela a séché très vite et on était vraiment au moment critique entre pendre les pneus pluie ou passer les slicks. J’ai vu que Bradl avait pris des slicks et j’ai pensé que ce serait la meilleure option mais ma stratégie était de m’aligner sur les choix de Dani (Pedrosa) et de Valentino (Rossi) car ce sont mes principaux rivaux au championnat. Donc je les ai copiés, ils ont mis les pneus pluie, j’ai fait comme eux. Ensuite, à la fin du tour de chauffe, ils sont revenus aux stands, je les ai suivis et ensuite quand la course a débuté, j’ai essayé de gérer au mieux la situation car c’était assez dangereux mais finalement ça a complètement séché et notre rythme était comparable à celui de la 4ème séance d’essais libres ou à celui du warm-up ».

La sortie de la voie des stands ressemblait à l’ouverture d’un supermarché !

Marc Marquez : « Oui, ça ressemblait à un départ de motocross, on était tous les uns contre les autres, au coude à coude, c’était sympa ! C’était un peu dangereux et je m’inquiétais un peu pour le premier freinage car j’ai pensais qu’avec les freins en carbone, j’ai cru que cela n’allait pas freiner. Ça devait être un peu étrange à la télé mais pour nous c’était sympa ».

Il faut revenir sur vos 9 victoires consécutives. Vous êtes arrivez au Qatar, inquiet à cause de votre fracture à la jambe et vous gagnez… C’est incroyable non ?

Marc Marquez : « Oui, on peut dire que cette première moitié de saison a été parfaite pour moi, tout particulièrement pour les dimanches puisque j’ai gagné toutes les courses. Quant aux samedis, je suis toujours parti de la première ligne. Je suis très heureux du travail de toute l’équipe également car ils m’ont vraiment aidé, surtout lors des premières courses quand je suis arrivé sans avoir fait les tests de présaison. Ils ont fait du superbe travail, tout fonctionne très bien. Nous avons accompli notre mission, et on peut partir en vacances l’esprit tranquille ».  

Honda a tout de même prévu 3 jours d’essais à Brno avant que vous puissiez aller à la plage !

Marc Marquez : « Oui les vacances vont être un peu écourtées avec ce test de Brno. Ce sera important pour nous permettre de trouver de bons réglages de base en vue de la course, et aussi pour essayer quelques autres choses. On peut ce genre de choses car on obtient toujours beaucoup d’informations sur ce tracé et ensuite nous aurons au minimum une semaine libre avant de nous remettre à travailler un peu avant Indianapolis ».

Marc, vous pourriez être champion dès le GP d’Aragon, est-ce que vous y pensez dans ce genre de situations particulières ?

Marc Marquez : « Non, je ne pense pas pouvoir remporter le titre à Aragon en ce moment. Le plus important est de remporter le championnat mais le moment où cela se fait n’a pas d’importance. Gagner en Aragon, ce n’est pas tout à fait pareil qu’une victoire en Australie parce que ma famille sera là-bas mais c’est très difficile d’imaginer que tout va continuer comme ça durant la 2ème moitié de la saison. Il ne faut pas oublier que mes adversaires sont Dani, Jorge, Valentino, ce sont de très bons pilotes et un jour ou l’autre, ma série de victoire va s’interrompre. L’important pour moi c’est de conserver cette avance ».

Après l’arrivée, vous n’aviez plus l’énergie pour sauter vers votre équipe, on vous voit manger quelque chose pendant la conférence… Cette course a été difficile à ce point physiquement ?

Marc Marquez : « En fait, durant tout le week-end, je ne me suis pas senti très en forme car j’ai eu une grosse poussée de fièvre mercredi et je suis sous traitement antibiotique. Avec ce genre de traitement, on ressent toujours une certaine fatigue physique et d’ailleurs avant-même la course je me sentais amoindri. Mais une fois sur la moto, j’ai oublié tout ça et je me suis donné à 100% ».

Vous avez évoqué le départ chaotique, vous pensez qu’il aurait fallu modifier la procédure de départ ? Pensez-vous qu’il faille envisager une procédure différente si ce cas de figure se présente à l’avenir ?

Marc Marquez : « A mon avis, cette situation peut difficilement se reproduire même si ce n’est pas impossible. Il faudra peut-être en parler avec la direction de course. Il faudra peut-être prévoir une sorte de grille de départ à la sortie des stands car une fois que tout le monde est rentré aux stands pour changer de moto, la pole-position n’avait plus aucune importance. Il fallait simplement trouver un peu d’espace pour aller jusqu’à la ‘première ligne’ ».

Avec cette 9ème victoire, vous pourrez dire à votre fils ou votre petit-fils que vous avez remporté toutes les courses de la première moitié d’une saison… Cela vous suffit-il ?

Marc Marquez : « Ce sera très agréable de raconter ça mais ce n’est jamais suffisant ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de