Sachsenring, les déclarations des pilotes après la course : Jorge Lorenzo

Tétanisé par les conditions de course à Assen deux semaines plus tôt, Jorge Lorenzo a cette fois surpassé ses craintes et le contexte pour le moins inhabituel pour décrocher son 3ème podium de la saison. Loin de la flamboyance dont il avait fait preuve au Mugello, le Majorquin est tout de même revenu à 2 points de la 4ème place au championnat occupé par Andrea Dovizioso. Maigre consolation, après une première moitié de saison durant laquelle le pilote Yamaha a parfois sombré. Le double champion du monde dispose maintenant d’un peu plus de 3 semaines pour se remettre de ses émotions et attaquer la 2ème partie dans de meilleures dispositions.

Jorge, vous montez sur le podium aujourd’hui, ce qui est important évidemment, mais pour autant la course n’a pas été simple à cause de la pluie 30 minutes avant le départ, et à cause de ce départ lui-même…

Jorge Lorenzo : « Quand j’ai vu la pluie arriver juste après la course de Moto2, j’étais un peu déçu Je voulais une course sur piste sèche car je me sentais capable de ne pas être trop loin de Marc et peut-être même me bagarrer avec lui ou avec Dani. Mais la pluie est arrivée et de toute façon tout le monde est logé à la même enseigne. Finalement nous avons tous choisi la même stratégie en repassant par les stands. C’était un peu le chaos car il y a avait beaucoup de pilotes dans très peu d’espace. Le pire c’est que lorsque j’ai attrapé le levier de frein, cela ne freinait pas et pour éviter de percuter tout le monde, j’ai été obligé d’emprunter la piste. Je savais que ce n’était pas réglementaire donc je les ai laissés passer, y compris Iannone. Ensuite, je n’avais pas vraiment confiance dans mes pneus car ils étaient totalement neufs et donc il m’a fallu 2 tours pour les roder et j’ai été très prudent dans l’avant-dernier virage qui était encore complètement mouillé. Je me suis efforcé de rester concentré quand la piste a séché, notre rythme était parfois comparable à celui de Marc et Dani, 1 ou 2/10èmes moins vite. Durant toute la course, je n’ai jamais eu de bonnes sensations dans l’avant-dernier virage et j’y perdais 1 ou 2/10èmes par rapport à eux. Etre dans le même rythme qu’eux et me sentir bien physiquement – ce pour quoi je remercie mon entraineur – me rend optimiste pour l’avenir ».

Vous avez connu une première moitié de saison très difficile. Ce résultat est un encouragement pour aborder la 2ème moitié du championnat durant laquelle vous avez été si fort l’an passé ?

Jorge Lorenzo : « Oui, les choses changent, on ne fait pas la course tout seul et l’autre marque pour ne pas citer ‘Honda’, NDLR…) est très performante actuellement sur tous les types de circuit. Mais je pense que nous avons fait du bon travail, au Japon, chez Yamaha, ils travaillent énormément pour améliorer notre machine et on se rapproche à chaque course. Nous avons encore besoin d’un petit quelque chose pour grappiller les 1 ou 2/10èmes qui nous manquent ».

Vous avez évoqué le départ chaotique, vous pensez qu’il aurait fallu modifier la procédure de départ ? Pensez-vous qu’il faille envisager une procédure différente si ce cas de figure se présente à l’avenir ?

Jorge Lorenzo : « Pour moi, le principal problème vient des freins en carbone car personnellement, je n’ai pas pu mettre les disques en température. On se retrouve en pneus neufs, dans une sortie des stands qui est très étroite, les pilotes essayaient de dépasser les autres donc je pense qu’il serait intéressant de réfléchir à une autre règlementation pour éviter ce genre de situation dangereuse ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de