Pour Casey Stoner ce sont les pilotes qui sont dangereux, pas Francorchamps!



Casey Stoner avait déclaré, il y a quelques temps, (lire ici) que le circuit sur lequel il aimerait le plus rouler était très certainement Spa-Francorchamps.

Mais comme on le sait, le tracé belge n’est pas homologué par la FIM. Jugé trop dangereux en raison du manque de dégagement, ce n’est pourtant pas l’avis de Casey Stoner.

En effet, interrogé par notre excellent confrère de Motomatters, l’Australien a donné son point de vue sur la question de la sécurité en Grand Prix. Pour lui, toutes les mesures destinées à sauver la vie des pilotes sont en fait utilisées par ces derniers pour aller toujours plus loin, de sorte qu’à la place d’être bénéfiques, elles deviennent dangereuses.

Casey Stoner :  » C’est peut-être la façon dont les courses ont évolué qui pose problème. Si vous revenez au début des années 90, et que vous regardez les courses de 500cc, vous verrez les pilotes laisser plusieurs mètres par rapport à la corde. Personne n’allait toucher la ligne blanche à chaque tour. Ils laissaient toujours beaucoup de place. Et c’était ça la limite à cette époque, c’est jusque-là  que les pilotes de l’époque acceptaient de pousser.

Ils pouvaient se prendre 30, 40 ou 50 mètres l’un l’autre au freinage, pas de problème, passer trois, quatre gars au freinage, pas de problèmes non plus. Vous ne pouvez plus faire ça maintenant. Tout devient beaucoup plus précis, et les gens vont au-delà de la limite. Et en ayant des murs et des barrières autour, je pense que ça devient de trop.

Je ne pense pas que tout va devenir beaucoup plus sûr en MotoGP. Il y a toujours le facteur de risque. Je pense qu’avec les catégories inférieures, la 125 et la Moto2, ils vont dans la mauvaise direction. Il n’y a plus d’herbe, il y a soit de l’herbe synthétique soit du tarmac dans les chicanes. Ils coupent et reviennent facilement sur la piste. Il n’y a aucune pénalité pour les erreurs, ils utilisent chaque centimètres de la zone de dégagement supplémentaire en tarmac, et ils ne restent plus sur la piste.

Ce genre de chose, je suis vraiment malade et fatigué de les voir, pour être honnête. Les gens utilisent tous les morceaux du circuit, et bien plus encore, sans jamais recevoir de pénalités pour ça.

J’ai vu beaucoup de gens sortir, Le Mans n’est pas trop mauvais, car il n’y a pas vraiment une grande zone de dégagement. Mais la Catalogne, il y a du tarmac partout. Les pilotes sortent mais reviennent tout de même en piste alors que la réalité devrait être celle-ci : « vous avez fait une erreur, vous devez l’assumer. »

C’est pourquoi, parfois, c’est difficile de regarder les courses, ils ne semblent pas avoir peur. Il n’y a plus d’herbe, sur le bord des pistes maintenant, il y a de l’herbe synthétique. Ils peuvent rouler dessus et de revenir sur la piste. Mais s’il y avait de l’herbe, les pilotes ne voudraient pas rouler dessus, car lorsque vous passez sur l’herbe, c’est un peu plus glissant. »

Stay tuned!

Photo : Stéphane Meyers

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires