Mercato : Suzuki MotoGP voudrait Andrea Dovizioso et Maverick Vinales.

L’avenir de Suzuki en MotoGP s’est certainement précisé lors de ce Grand Prix d’Allemagne.
La présence du responsable japonais du projet MotoGP de la firme d’Hamamatsu a permis de nombreuses réunions avec les différentes parties encore en course pour l’un des deux sièges de la XR-H1 officielle. La présence de l’agent de Randy de Puniet dans le paddock allemand n’est d’ailleurs certainement pas un hasard…

Toutefois, selon la revue SoloMoto, le tandem idéal de Suzuki serait constitué d’Andrea Dovizioso et de Maverick Vinales.
On sait que le premier n’a pas apprécié que Gigi Dall’Igna fasse la cour à Jorge Lorenzo, cour suffisamment convaincante pour que le pilote espagnol tente de négocier un renouvellement de seulement une année avec Yamaha, histoire de voir de quel bois sera fabriqué la Ducati 2015.
Du coup, Andrea Dovizioso prête une oreille aux arguments de Suzuki, que ce soit en vue d’un véritable changement d’équipe ou pour renforcer sa position chez Ducati.

Maverick Vinales, lui, semble à priori une proie plus facile à attraper car, malgré une victoire à Austin, il n’a à ce jour pas encore véritablement marqué de son empreinte la catégorie extrêmement disputée des Moto2. Toutefois, le pilote de 19 ans est considéré par beaucoup comme un diamant prêt à être poli, à l’image d’un certain Jack Miller déjà courtisé par (au moins) Honda.

La difficulté de faire le saut en MotoGP ne tient pas tant à la puissance supplémentaire mais qu’à l’utilisation d’une électronique extrêmement fine et compliquée. Le faire dans un team ayant une moto aboutie est déjà difficile, mais le faire dans un team développant une toute nouvelle machine, apparemment pas forcément très compétitive, est une autre histoire, surtout pour un jeune n’ayant aucune expérience dans ce domaine…

Si les entretiens que Maverick Vinales a eu semblent avoir convaincu les responsables de Suzuki, son team manager actuel, Sito Pons, le met fortement en garde, par presse interposée: « s’il franchit ce pas, il fera une erreur, il fera une grosse erreur ». Peur de perdre la pépite?

Entre la crainte de laisser passer une occasion et celle de s’embarquer dans une galère, la décision n’est peut-être pas facile à prendre pour Maverick Vinales mais, à 19 ans, qu’aurait-il à perdre?

Le break estival est supposé laisser aux pilotes le temps de se reposer, mais la période qui débute pourrait être assez chargée en diverses rumeurs et nouvelles concernant l’année prochaine…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de