Valentino Rossi se confie à Dennis Noyes : trop d'électronique et trop de vitesse, pas assez humain!

Ex-pilote en championnat espagnol d’endurance, Dennis Noyes est certainement le plus espagnol des américains et officie maintenant pour Telecinco.

Lors du weekend du Sachsenring, il a su recueillir les propos de Valentino Rossi sur tout sauf son weekend de Grand Prix.
Les réponses sont intéressantes, même si, malheureusement, les questions de cette vidéo sont quasiment inaudibles, mélange de musique, d’anglais et de traduction en espagnol…

Valentino Rossi (sur l’évolution des MotoGP): « Il  y a une évolution autour de la moto, comme les freins et les pneus énormément. Je pense que les pneus sont ce qui fait le plus de différence. Beaucoup de puissance, une arrivée de celle-ci plus progressive et l’électronique. Maintenant, tu peux piloter d’une autre façon. Avant, tu devais faire très attention pour ne pas faire de highside ou chuter. Maintenant, tu peux faire plus confiance à l’électronique (ndlr: mouvement du poignet pour mettre les gaz à fond).

– (sur les nouveaux pneus qui posent des problèmes à Lorenzo) En ce qui me concerne, j’ai plus souffert avec les pneus la saison dernière. Cette année, avec mon style de pilotage et ma grande taille comparée aux autres, c’est mieux.

– (sur ce que l’on devrait changer dans le règlement 2016).  L’électronique. Aujourd’hui, 30% de l’électronique sert à la sécurité, mais 70% sert à la performance. La première chose serait de garder ces 30% pour la sécurité et d’éliminer ces 70% pour la performance. Comme cela, ce serait plus humain.

–  (sur la limitation du régime maximum). Selon moi, oui, car mon opinion personnelle est que les motos sont trop rapides dans les lignes droites, donc on pourrait enlever 20 ou 30 km/h minimum. Et pour le spectacle, ce serait mieux également, car vu de l’extérieur, il n’y a pas de différence entre 320 ou 350 km/h, mais de l’intérieur, cela permettrait plus de bagarres car cela rendrait les dépassements en bout de ligne droite plus faciles.

– (sur son renouvellement chez Yamaha). J’ai pris ma décision très tôt, après les tests hivernaux, car durant ces derniers, j’étais beaucoup plus compétitif que l’année dernière et j’avais assez de motivation pour faire deux années supplémentaires.

– (sur son âge censé l’handicaper alors qu’il est maintenant très rapide). Oui, je suis d’accord. Selon moi, je suis maintenant très très rapide, comparé à moi (ndlr: l’année dernière) mais aussi comparé à moi dans le passé (geste signifiant le passé lointain). Le problème, c’est que l’opposition devient de plus en plus forte, mais je peux rester et je peux me battre contre elle. Je pense que vous pouvez continuer jusqu’à 40 ans.

– (comparaison entre le Valentino 2004 et le Valentino 2014). Il y a 10 ans, je devais plus démontrer quelque chose, donc j’étais plus agressif et plus sous pression. Maintenant, j’ai déjà démontré ce que je voulais démontrer à tout le monde et je suis un peu plus relax. Mais dans ce sport, être trop relax n’est pas très bon non plus (rires).

– (sur ses adversaires rencontrés les plus coriaces). Stoner et Lorenzo (ndlr: sans aucune hésitation). Et pour moi, davantage Lorenzo. Lorenzo est mon plus grand rival, aussi parce que nous sommes dans le même team.

– (sur les exploits de Marquez transposables ou non sur la Yamaha). Pour moi, Marquez a fait un pas supplémentaire. Il est très concentré, très déterminé, très rapide, partout et dans toutes les conditions. Il est très très fort lors des freinages et dans les entrées de courbe car c’est la gars qui est capable d’utiliser tout le potentiel de la Honda. Grâce à son habileté, il rentre dans les courbes en dérapant, mais avec la Yamaha, c’est malheureusement impossible. Donc je pense que Marquez aurait également quelques problèmes avec notre moto dans ce domaine.

– (sur les invitations de Rossi à Marquez pour aller rouler à Tavullia). Oui, bien sûr, je l’ai fait à de nombreuses reprise (rires), mais je crois qu’Emilio (Alzamora) ne serait pas très heureux que Marc vienne parce qu’on ferait des courses et que ce serait dangereux (rires). »

Traduction : GP-Inside
Photo : Telecinco

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de