Fenati restant en Moto3… Une fausse piste ?

Ces dernières heures, une information annonce que Romano Fenati devrait rester en catégorie Moto3 la saison prochaine, et ce, que l’italien décroche le titre ou non. Comme  cela n’a pas été officialisé par l’équipe italienne, il convient de s’attarder quelques peu sur cette hypothèse pour tenter d’en décrypter les significations possibles. Evidemment, il s’agit uniquement d’une analyse, ce qui signifie que chacun peut avoir la sienne…

D’abord, il faut s’intéresser au contexte dans lequel ce sujet prend corps. Au soir de son épreuve nationale, Romano Fenati était revenu à 5 points de Jack Miller, leader du championnat Moto3. En s’imposant devant son public, l’Italien décrochait sa 3ème victoire en 4 courses et se posait presque en favori pour le titre tant la montée en puissance de son équipe semblait irrésistible. Depuis, le protégé de Valentino Rossi a péniblement arraché une 5ème place en Catalogne et a clairement manqué de lucidité à Assen (2 chutes en course) et en Allemagne où il n’a pas rallié l’arrivée. Désormais, son déficit atteint 32 points face à ce même Jack Miller. Ces résultats en dent de scie font, parait-il, grincer quelques dents, et pour certains, le jeune Italien a montré une limite qu’il va devoir surpasser avant de pouvoir prétendre être promu à la Moto2.

Ensuite, en se plaçant du point de vue de l’entourage de Fenati, il peut y avoir une « fenêtre » intéressante en Moto3 l’an prochain. Avec les promotions prévisibles de Miller (directement en MotoGP ?), Rins (chez Marc VDS ?), Marquez (chez AGR ?), obligatoire pour Vazquez et possible pour Masbou, Fenati se retrouverait avec un horizon largement plus dégagé l’an prochain. Certes il devrait rester Miguel Oliveira (chez KTM ?), Isaac Vinales (restant chez Calvo) et quelques autres tels que Bastianini, Ajo, Binder ou McPhee. Mais les chances du transalpin serait tout de même plus grandes… A moins qu’un certain Fabio Quartararo ne vienne mettre tout le monde d’accord.

En conservant le point de vue de l’entourage de Fenati, et sachant que l’équipe n’a pas encore pris ses marques en Moto3, il paraît difficile de se projeter immédiatement en Moto2. Il faudrait alors laisser sortir le prodige du giron « VR46 » dont il fait doublement partie, au titre de pilote et de membre de la « VR Academy ». Et ça, c’est un risque inacceptable. La solution la plus logique est alors de prolonger l’expérience en Moto3 avec, en ligne de mire, une promotion en Moto2 en 2016.

Autrement dit, de nombreux arguments qui « tiennent la route » pour expliquer qu’effectivement, Romano Fenati restera en Moto3 l’an prochain. Sauf que…

Sauf que les propos tenus par Vittoriano Guareschi auprès de nos confrères de Speedweek.com contiennent, en filigrane, une possibilité tout autre. « Je sais que certains pilotes comme Salom ou Stoner n’ont jamais gagné le titre mondial dans la petite catégorie. Romano n’a que 18 ans, il est encore très jeune ». Avec ces deux phrases, vous pouvez déduire qu’il passera en Moto2 (si vous vous arrêtez au premier point), ou alors qu’il va rester en Moto3. Le genre de phrase qui peut tout à fait servir à noyer le poisson pour gagner un temps précieux, ces quelques semaines estivales où les plans des uns entrent en compétition avec ceux des autres avant-même d’avoir vu le jour, et où la meilleure arme est de rester caché…

Sauf qu’avec son physique et son goût pour les explications au corps-à-corps, Romano Fenati serait sans doute un redoutable compétiteur en Moto2

Sauf que la filière VR46 ne débute pas en catégorie Moto3 des Grand-Prix mais en CEV où Andrea Migno, Luca Marini et Nicolo Bulega font leurs armes… Il faudra bien leur faire de la place pour leur permettre de se mesurer à la crème mondiale.

En conclusion, si l’équipe VR46 avait bel et bien l’intention de promouvoir Romano Fenati en Moto2, elle ne s’y prendrait pas autrement…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de