Alexis Masbou : « Ce podium arrive à point nommé pour mon avenir… »

Après son premier podium de la saison en Allemagne, Alexis Masbou occupe la 7ème place du championnat, à une grosse trentaine de points du podium sur l’ensemble de la saison. Dans la foulée de la course au Sachsenring, marquant la fin de la 1ère moitié du championnat, le français s’est éclipsé pour quelques jours de repos en Italie avant de se remettre d’arrache-pied au travail. Relation avec les partenaires, préparation physique, interview avec GP-Inside, l’Albigeois aborde les prochains mois avec ambition. Bien qu’il soit très occupé, nous l’avons tout de même accaparé pendant de longues minutes pour revivre avec lui, course après course, les hauts et les bas qu’Alexis et son équipe ont traversés…

GP-Inside : Alexis, on ne s’est pas reparlé depuis le podium de ce Grand-Prix d’Allemagne, comment as-tu vécu cette course ? De l’extérieur on a eu le sentiment qu’il y avait eu plusieurs phases te concernant, c’est le cas ?

Alexis Masbou : « Oui, il y a eu plusieurs phases car ça n’a pas été facile du début à la fin car le rythme de la course est resté élevé du début jusqu’à la fin ! Pour moi, le début de course a été le moment le plus difficile car les pneus neufs ne me donnaient pas davantage d’adhérence. Miller est parti très vite d’entrée et donc j’ai eu du mal à suivre le rythme mais j’étais sur un tempo régulier donc je suis parvenu à rester au contact puis à revenir une fois que les pneus ont commencé à se détériorer et avec l’aide de Binder. Pour la fin de course, j’avais quasiment la même adhérence qu’en début d’épreuve donc je me sentais un peu mieux que les autres. Malheureusement, durant notre explication avec Kent et Marquez, on a perdu trop de temps pour pouvoir jouer la victoire… »

GP-Inside : L’explication finale pour la 3ème place a été compliquée ou tu l’as jouée à l’expérience ?

Alexis Masbou : « Une bagarre dans le dernier tour est toujours difficile, c’est toujours compliqué car on ne peut pas savoir ce que les adversaires ont gardé comme marge de manœuvre. Je me suis senti bien dans le 4ème secteur durant toute la course donc je pensais bien avoir la possibilité de rester devant en passant la ligne d’arrivée. J’ai pu passer Marquez dans le dernier virage juste avant de rentrer dans le dernier tour et je sentais qu’il y avait la place pour faire un podium… Après, il peut toujours tout arriver dans ces circonstances. Kent aurait pu jouer le tout pour le tout et venir pousser tout le monde, ou je pouvais moi-même commettre une erreur, mais j’ai pu aller chercher le podium ».

GP-Inside : Les vacances sont plus reposantes quand on part après un podium ?

Alexis Masbou : « Oui on a l’esprit plus tranquille ! Partir se ressourcer dans ces circonstances, surtout qu’il reste la 2ème moitié du championnat à négocier, celle qui sera la plus importante si on veut faire un bon résultat au championnat et si on veut gagner des courses ».

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de