Indianapolis: un oeil sur les dernières modifications (importantes) du circuit…



Malgré un dernier resurfaçage des virages 5 à 16 en 2011, les pilotes se plaignaient toujours du comportement de leurs motos sur les différents revêtements du circuit.

L’IMS a donc décidé de refaire totalement la surface de son circuit, ainsi que d’en légèrement modifier certains virages, rendant ainsi approximative toute comparaison de chronos avec les années précédentes.

Au niveau de la surface de l’infield, l’IMS a choisi une solution plutôt originale mais déjà utilisée dans une version intermédiaire sur le célèbre anneau; à la place de l’habituel gravier enrobé, on a utilisé des scories de minerai de fer (du laitier). Ce que l’on pourrait comparer à une sorte de lave, mais donnant un revêtement plus dense et plus rugueux qu’auparavant, les particules utilisées ne dépassant pas 9,5 mm et possédant des arêtes relativement vives. L’ancien revêtement a été complètement enlevé et 25 000 tonnes de matériaux ont été utilisés pour le remplacer.

Selon toute logique, l’adhérence devrait donc être plus importante et le circuit devrait être d’autant plus rapide que certains virages se sont vus légèrement « ouverts » pour une vitesse de passage plus grande, en entraînant de fait une diminution de 46 mètres sur la longueur totale du tracé. Il s’agit des virages 3 et 4, 7, et 15 et 16 (en jaune sur le graphique).

Pour répondre à cette nouvelle donne d’une piste probablement beaucoup plus agressive pour les pneus, Dunlop utilise une stratégie prudente pour ses pneumatiques Moto2, à savoir des pneus déjà éprouvés ici-même les années précédentes, mais également leur Extra-Hard 067 arrière, utilisé habituellement en Australie et à Barcelone.

De la même façon, en MotoGP, Bridgestone ne déplacera que ses Soft, Medium et Hard, aussi bien pour l’avant que pour l’arrière, laissant les Extra Soft au Japon.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de