Rossi, Stoner, Lorenzo, … ou Burgess, Preziosi, Nakajima? de Radiguès et Suppo font leur choix



Livio Suppo, le boss de la comm chez Repsol Honda, est avant toute chose, un grand admirateur de Stoner. Il est aussi un des grands détracteurs de Valentino Rossi.

Aujourd’hui, l’Italien s’attaque au mythe du pilote metteur au point.

Pendant cette saison 2011, la petite guerre entre Dovizioso et Pedrosa a concerné la mise au point de la RC212V, chacun en revendiquant le mérite. Nos confrères de motofan.es ont donc demandé à Livio Suppo d’arbitrer ce match.

Sa réponse est surprenante puisqu’il va à contre-courant de l’idée reçue du pilote mettant au point la moto. Evidemment, l’occasion était belle pour égratigner un peu plus l’image du Rossi sauveur de Yamaha.

Livio Suppo : « Je suis sûr que Dani et Dovi ont fait un très bon travail. Mais j’ai toujours dit que les motos sont faites par les ingénieurs et que les pilotes doivent les piloter. Casey est arrivé chez Ducati sur une nouvelle moto que Loris avait pilotée deux fois, à Brno et au Motegi. Avec Casey on est passé devant tout le monde. Qui a élaboré la moto? Capirossi? Non, la moto a été réalisée par Filippo Preziosi, l’idée de la Desmosedici lui appartient entièrement.

Tout le monde dit que Valentino a développé la Yamaha. Valentino a roulé en 2004, 2005, 2006 et 2007 avec la Yamaha en étant le seul à avoir la possibilité de gagner avec la M1. Plus tard, en 2008, un autre pilote très fort l’a rejoint, Jorge Lorenzo et Yamaha a commencé à gagner avec deux pilotes. Et tout le monde dit: «Oooh, Valentino et Jeremy Burgess ont développé la Yamaha ». Je ne me souviens pas si en 2005 ou en 2006 ils avaient réutilisé un cadre de l’année précédente. Qui fait la moto, Jeremy et Valentino ou les ingénieurs de l’usine?

Dans ce paddock il y a une conviction démesurée à propos de ce que peuvent faire les pilotes. La chose la plus importante pour un pilote, à mon avis, je ne suis pas technicien, est de toujours donner la même information. C’est dangereux pour les ingénieurs quand un pilote vous dit blanc un jour et noir le lendemain. Ces pilotes vous font perdre votre ligne.

Plus d’un très bon pilote ont déjà réussi à faire perdre la ligne de développement. Le bon pilote c’est celui qui va vite et qui dit toujours la même chose.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires