Lorenzo : "sous-estimer Rossi serait une erreur"



Jorge Lorenzo n’a pas pu renouveler son titre, acquis en 2010, au bout d’une saison remarquable. Pire, à Philip Island, il mettait prématurément terme à son championnat après s’être fait éjecté de sa moto lors du Warm-up.

Et pourtant, si on analyse le championnat de l’Espagnol, nous serions quasiment tenté de dire qu’il a été plus convainquant cette saison que lors de la précédente. Sa victoire à Jerez, celle du Mugello, sa remontée à Assen, après son incident avec Marco Simoncelli, sont autant de courses qui ont mis en lumière la ténacité, le talent et la bouteille du fer de lance d’Iwata.

Avec un matériel inférieur, l’espagnol a été le seul véritable challenger d’un Casey Stoner impérial. « La Honda RC212V était une meilleure moto que la Yamaha. Elle avait une meilleure accélération et une meilleure traction, deux caractéristiques qui lui ont permis de gagner de précieux mètres à chaque sortie de virage. Le M1 était meilleur en entrée de virage, mais ce n’était pas assez pour se battre à armes égales. Il semble y avoir moins de différence de performance avec la 1000, peut-être parce qu’il y a plus couple à bas régime ».

Mais l’Espagnol sait qu’on redistribuera les cartes en 2012 et qu’il obtiendra une nouvelle chance de défier l’Australien. Pourtant, ce n’est pas le seul pilote dont il se méfiera. « Les pilotes habituels vont se battre pour le titre: moi-même, Stoner, Pedrosa, Spies, Dovizioso et Rossi. Ensuite il pourrait y avoir quelques surprises, comme Bautista sur la Honda ».

Contrairement à Dovizioso, Lorenzo s’attend donc à ce que Rossi fasse son retour aux premiers plans. » Nous parlons d’un pilote qui a gagné énormément, donc je pense qu’il peut redevenir compétitif à tout moment. Ce serait une erreur de le sous-estimer. Lors des tests de Valence nous avons vu une Ducati plus concurrentielle, et Valentino peut maintenant compter sur une année d’expérience sur la moto. Je pense que la combinaison Rossi-Ducati sera plus rapide qu’elle ne l’était dans le passé. « 

Malheureusement, parmi tous ces noms, ne figure pas celui de Marco Simoncelli : « Marco manque à tout le monde. Je pense que le destin est intervenu à cette occasion, réunissant plusieurs éléments improbables d’une manière complètement inattendue. Il suffit de considérer que c’est arrivé sur l’une des pistes les plus larges du monde, ce qui devrait garantir une plus grande sécurité, mais ça a été complètement l’inverse« .

Stay tuned!

Photo : Stéphane Meyers

Source: gpone.com

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments