Indianapolis, conférence de presse post-qualification : Jorge Lorenzo



Vainqueur à Indianapolis en 2009, Jorge Lorenzo est arrivé aux Etats-Unis après une trêve durant laquelle il a tenté de se reconstruire. 5ème du championnat à plus de 40 points de son coéquipier à la mi-saison, le Majorquin s’est offert le droit de s’élancer de la première ligne dimanche, aux cotés de Marc Marquez et d’Andrea Dovizioso.

 

Jorge, vous partirez de la première ligne, c’était un point important à vos yeux ?

Jorge Lorenzo : « Oui, c’est important de partir de la première ligne pour la course de demain. J’ai essayé lors de mes 2 tentatives de faire le tour parfait. Lors de la première tentative, j’étais vraiment content de mon chrono. Lors de la seconde, j’ai croisé quelques pilotes qui étaient au ralenti en attendant de prendre une roue, cela m’a fait perdre un peu de concentration et je n’ai pas aussi bien piloté. J’ai quand même progressé de 2/10èmes, et cela m’a permis de m’installer sur la première ligne. Nous devons maintenant améliorer les performances de la moto avec les pneus durs même s’il n’y a pas une très grande différence entre les tendres et les durs, la machine fonctionne bien avec les 2. Nous sommes prêts pour la course ».

Les modifications sur le circuit vous conviennent ?

Jorge Lorenzo : « Oui, comme je l’ai déjà dit, j’aime bien mieux ce circuit, il est plus homogêne alors qu’auparavant, il y avait plusieurs types de revêtements différents. Il y a aussi beaucoup de moins de bosses, tout c’est mieux dans tous les domaines ».

Quelle peut être la clé pour rester avec Marc en course et vous battre avec lui pour tenter de mettre fin à sa série de victoires ?  

Jorge Lorenzo : « Le choix des pneus sera important parce que nous n’avons pas fait la distance d’une course avec les 2 types de pneus donc cela va rendre le choix plus compliqué. Mais notre moto fonctionne bien. On a juste eu un souci dans la 4èmeséance quand on a essayé un nouveau réglage qui ne me convenait pas, mais on ne sait pas vraiment si c’est le réglage qui ne m’a pas plus, ou le pneu en lui-même qui avait un problème car ce pneu dur n’avait aucune adhérence. Si la course est sur le sec, avec de bons réglages et quels que soient les pneus, je pense que nous aurons des résultats comparables à ceux que nous avons eu avec les pneus tendre. Il faudra avoir de la confiance, même si cela reste difficile de battre Marc. Il pilote bien et il a une confiance absolue dans sa moto. Mais je vais tenter ma chance, comme à chaque fois. Je crois qu’on a un peu plus de chances de réussir comparé au Sachsenring».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de