Jorge Lorenzo a gagné en plaisir et en efficacité ce qu'il a perdu en kilos.



« Je suis plus mince, non ? C’est mieux. Ainsi, la moto ira plus vite.« 

En arrivant sur le circuit d’Indianapolis, accompagné de son père, Jorge Lorenzo semblait avoir retrouvé à la fois forme et moral. Les performances n’ont pas tardé à suivre…

Son manque de forme du début de saison était également mis en évidence par une Yamaha beaucoup plus physique à piloter depuis le passage aux 20 litres, mais le Majorquin a su mettre à profit la trêve estivale pour laisser derrière lui ce qu’il avait déjà partiellement expliqué par une série d’opérations durant l’hiver, ainsi qu’un double changement de coach personnel.

Se confiant au journal El Pais, ce dernier, Marc Rovira, fait le point sur le programme physique intensif mené pendant les « vacances » estivales du #99.

Marc Rovira: « le handicap subi par Jorge provenait de ses trois opérations. Il a mis à profit la période des vacances (hivernales) et de la pré-saison pour être opéré, mais cela a ajouté la fatigue de la récupération des lésions à celle de la compétition. 

Quand j’ai commencé à travailler avec lui, je lui ai dit que nous allions sortir pour courir, pour faire de la natation et du vélo. Et il m’a regardé comme pour me dire : « mais nous pouvons travailler avec le vélo qui existe dans le gymnase ».
Maintenant, il en résulte qu’il a découvert un nouveau centre d’intérêt. Cela l’enchante. Si on l’écoutait, on sortirait tous les jours faire du vélo.

Nous avons fait des changements parce que cela me plaît de travailler en plein air, au contact de la nature. Et j’ai cherché des activités distrayantes pour que cela passe bien, car il s’entraîne durant de nombreuses heures. Nous avons aussi beaucoup travaillé la souplesse, qui est très importante selon moi, car cela évite le risque de lésions. Même en cas d’un accident, la souplesse aide.

J’ai essayé d’imposer quelques saines habitudes de vie et quelques horaires précis. Il n’a pas fallu beaucoup changer son alimentation mais, oui, lui donner quelques règles pour qu’il ne mange pas aux moments inopportuns. Son régime : rien de frit, beaucoup de légumes, poulet à la plancha sans huile et peu d’hydrates de carbone. Il va au lit à 23 heures et nous prenons le petit déjeuner à 9 heures. Ensuite, suivent quatre autres prises d’aliments durant la journée, qui dépendent de l’intensité de l’entraînement. « 

Jorge Lorenzo: « Jusqu’à cette année, je travaillais toujours dans une salle de sport; maintenant je commence à sortir davantage. Et le vélo me fait beaucoup de bien. Cela me plaît parce que cela me met en forme, alors que ce n’est pas un sport avec beaucoup d’impacts et que cela ne nuit pas aux articulations. Je suis content avec mon entraînement et j’ai hâte de le mettre en pratique sur la piste. »

Au total, Jorge Lorenzo a perdu 4 kilos depuis le début de saison, tout en augmentant sa masse musculaire. Il fait maintenant une petite sieste après le déjeuner.

Et cela semble plutôt bien lui réussir sur la piste…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de