Alexis Masbou : « J’ai bien envie d’aller en chercher une ! »



Victime collatérale de la bousculade du premier tour, Alexis Masbou est reparti de la 32ème place avec un détour au travers du gazon et un passage par la piste du célèbre ovale d’Indianapolis… Le Français a alors réalisé une remontée démentielle. 31ème à la fin de la première boucle, Masbou passera en tête 16 tours plus tard. Arrivé aux limites de ses pneus, le tricolore n’a pas pu conserver l’avantage et termine au pied du podium, partagé entre déception et fierté. De passage à Vienne pour se rendre à Brno pour le prochain GP, Alexis nous a confié sa vision d’une course en tout point exceptionnelle, nourrissant des ambitions grandissantes.

GP-Inside : Alexis, avec quel sentiment reviens-tu des Etats-Unis ? De la déception d’être passé si près d’une victoire monumentale ou la satisfaction d’avoir effectué l’une des plus belles courses de ta carrière ?

Alexis Masbou : « Honnêtement, c’est la déception qui l’emporte parce que je ne suis même pas monté sur le podium et après une course comme ça, c’est décevant. En même temps c’est particulier parce qu’il y a une dimension positive dans cette frustration car je suis quand même conscient d’avoir fait une bonne course. Cela aurait mérité de ramener un petit souvenir d’Indianapolis en montant sur le podium ».

GP-Inside : Quand tu es obligé de sortie de la piste, tu te retrouves sur l’ovale, en 32ème position… A quoi penses-tu à ce moment précis ?

Alexis Masbou : « La première chose que j’ai faite, c’est d’accélérer immédiatement pour perdre le moins de temps possible… et là, j’ai eu la même sensation qu’à Valence fin 2013, quand j’ai vu que les derniers étaient déjà loin devant moi. Là, j’ai pensé que ma série de course dans les points allait s’arrêter à la fin de cette course. Ensuite j’ai doublé quelques pilotes, puis j’ai dépassé plusieurs groupes… J’ai fini par réaliser que je revenais sur Khairudin, Antonelli et que j’étais déjà quasiment dans les points. Surtout, au loin, je commençais à voir le groupe de tête alors que quelques tours plus tôt, je ne les voyais plus ! Je me suis dit « il faut continuer, il y a peut-être un coup de jouable ! »… J’ai rejoint Kornfeil et Oliveira alors qu’ils étaient eux-mêmes en train de remonter sur le groupe de tête. On a comblé le reste de l’écart assez rapidement mais il ne restait plus beaucoup de tours et c’était vraiment la foire d’empoigne dans le groupe de tête et il n’a pas été facile de s’en sortir ».

GP-Inside : Tu vas même passer en tête à 2 reprises… Tu as carrément pensé à t’échapper ?

Alexis Masbou : « Si évidemment ! Mais la première fois que je suis passé en tête, je me suis fait reprendre immédiatement. Un peu plus loin, j’ai repris la première place et je suis parvenu à faire un tour complet devant et je commençais même à ne plus entendre le moteur de mes adversaires. Mais à la sortie du dernier enchainement, j’ai fait une grosse équerre et ils m’ont tous repassé dans la ligne droite. Ensuite, je ne pense pas qu’on l’ait vu à la télé mais il a commencé à pleuvoir dans le premier secteur  et à partir de là, tout le monde n’avait qu’une seule idée en tête : passer en tête au cas où la course serait arrêtée. Et là, ça attaquait dans tous les sens, c’était affolant ! ».

GP-Inside : Quelle sera la stratégie à Brno ? Finir le premier tour en 30ème position ?

Alexis Masbou : « A la rigueur j’aimerais mieux partir devant et mettre 8’’ au reste du peloton ! Plus sérieusement, on va surtout essayer d’analyser tout ce qui s’est passé tout au long du week-end et les points qu’on peut améliorer parce que je ne suis pas encore suffisamment à aise avec le train avant.  Et puisque cela plusieurs courses qu’on est vraiment devant, il va falloir montrer qu’on peut obtenir des résultats encore meilleurs ».

GP-Inside : Cette course assez incroyable ne peut pas vous faire oublier que jusque-là, durant tout le week-end, vous aviez eu beaucoup de soucis ?

Alexis Masbou : « A vrai dire, tout s’est très mal enchaîné à partir de la première journée durant laquelle on n’a quasiment pas pu travailler à cause des conditions de piste très changeantes. Samedi matin, on a un problème mécanique qui me fait perdre presque toute la séance, la chute en début de qualification qui m’enlève la moitié de la séance… Ça ressemblait beaucoup à l’enchainement que nous avions subi en Argentine et j’avais peur que cela ne se termine de la même manière, par une course totalement anonyme. On a tiré les leçons de ce week-end-là car on est restés très calmes, et comme on connait désormais mieux la moto, on a fini par trouver la bonne direction pour les réglages et on était finalement mieux en course qu’aux essais et cela m’a permis de rouler vite ».

GP-Inside : As-tu évoqué avec ton équipe actuelle tes projets avec Louis Rossi l’an prochain ? Comment cela a-t-il été perçu ?

Alexis Masbou : « Il y a plusieurs sentiments pour Mirko Cecchini et toute l’équipe, avec qui je m’entends très bien. Ils ont été surpris au début, mais ils sont très contents pour moi de voir que j’essaye de monter ce projet pour aller en Moto2. Ils m’ont avoué que ça ne les étonnait pas tant que ça car ils voient tout le travail que Louis et moi faisons avec nos partenaires et qu’ils se doutaient de mes envies d’aller dans la catégorie supérieure. D’un autre côté, ils pensaient continuer de travailler avec moi en Moto3 la saison prochaine et ça, évidemment, c’est totalement remis en cause. Je crois qu’ils espèrent quand même que le projet avec Louis n’aboutisse pas pour que je reste avec eux ! »

GP-Inside : Dans 3 jours, début des essais à Brno… Après une telle course, on ne peut qu’attaquer un week-end de course avec un mental gonflé à bloc ?

Alexis Masbou : « On est aux avant-postes ces derniers temps donc je ne vais pas aller là-bas pour regarder les autres se disputer la victoire. J’ai très envie d’aller en chercher une ! Et puis je reste sur un bon souvenir à Brno l’an passé où j’avais fait une de mes meilleurs courses de la saison. En même temps, c’est un circuit très technique, très difficile et très exigeant. Il va falloir que nous travaillions très bien avec mon équipe et on va tout faire pour continuer sur la voie qui est la nôtre en ce moment ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de