Les discussions entre Gresini et Redding se poursuivent. Nissin et Showa au centre des débats



Avec un contrat de deux saisons en poche les liant à Gresini, Scott Redding et Michael Bartholemy, son manager, auraient dû passer un été tranquille.

Toutefois, l’objectif du rookie était de disposer de la RC213V de la structure italienne, celle d’Alvaro Bautista et c’est pourquoi, à l’heure actuelle, les négociations sont toujours en cours.    

Michael Bartholemy : « Nous sommes en discussion avec Fausto mais ça fait un moment que nous sommes en négociation. Nous avons un contrat pour l’année prochaine et il est donc clair que nous ne devons pas être trop inquiets pour l’avenir, mais notre objectif a toujours été de disposer de la moto d’usine la saison prochaine.

Certaines choses se concrétisent mais nous devons encore en finaliser d’autres. J’espère que nous pourrons trouver une solution pour obtenir la moto d’usine l’année prochaine ».

Et parmi ces choses à régler, il y a notamment l’utilisation, ou pas, des suspensions ‘Showa’ et des freins ‘Nissin’.

D’un côté on trouve Scott Redding qui souhaite disposer du même matériel que Pedrosa et Marquez, tandis que de l’autre, il y a Honda qui voudrait promouvoir le travail de ses filiales et qui, pour ça, est prête à aider Fausto Gresini.

En trois saisons, Alvaro Bautista, qui est revenu en long et en large sur les pour et les contre de l’utilisation de ce matériel dans une interview des plus intéressante accordée à Motomatters (à lire absolument ici), n’est jamais parvenu à réellement en tirer la quintessence et on comprend donc aisément que Scott Redding, qui a encore tout à prouver en catégorie reine, affiche une certaine réticence à l’idée d’être le seul à l’utiliser.    

 « Je pense que chaque pilote aimerait se battre avec Marc Marquez et Dani Pedrosa avec le même matériel parce que si vous avez les mêmes suspensions et les mêmes freins, la moto n’est plus si différente. Çà lui enlèverait un doute de la tête, mais c’est une décision d’équipe. Nous discutons avec eux et nous avons besoin que ce soit clair dès que possible. »

La suite ce weekend à Brno…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de