Preziosi et Ducati resteront en GP si…



La Dorna se devait de réagir à l’agonie du MotoGP provoquée par l’exode de ses constructeurs. La situation économique exigeait une innovation et elle a pris la forme de la CRT.

Mais les CRT ne répondent pas vraiment au souhait des constructeurs puisqu’elle viendrait brider leur volonté de développement technique sur les motos. En quelques sortes, le MotoGP pourrait cesser d’être la vitrine, l’argument de vente des motos de série et donc, perdre de son intérêt.

Nos confrères de motonline.com ont été à la rencontre de Filippo Preziosi pour connaître le point de vue de la maison de Borgo Panigale sur le sujet.

Filippo Preziosi : « Je pense que Carmelo cherche une formule durable et adaptable aux nouvelles conditions économiques. Si l’intérêt des sponsors, de la télévision et des médias demeurent, alors le championnat ira dans une direction. Mais si cet intérêt tombe, si d’autres fabricants se retirent, comme l’ont fait Kawasaki ou Suzuki, s’il y a une diaspora des sponsors et des droits TV vers d’autres sports, alors ce règlement devra faire le spectacle avec des coûts de base moindres. Je pense que Carmelo Ezpeleta a fait ce qu’un bon père de famille doit faire pour sauver son enfant, qui est le championnat.

Par le passé, les règles étaient fortement orientées vers les prototypes, mais on a aussi roulé avec des motos presque de série (Aermacchi, Norton, Yamaha bicylindre deux temps) donc avec une faible technologie et un faible coût. Tout ça pour dire qu’il y aura toujours des courses, elles font partie de la nature humaine. Avec moins d’argent, le niveau sera plus faible pour tous, mais le spectateur sera la personne qui y perdra le moins car le spectacle sera toujours là« .

Mais le problème est que dans ce cas, la Dorna pourrait aussi devoir se passer des derniers constructeurs présents en MotoGP. « Nous serons là jusqu’à ce que nous ayons les ressources économiques compatibles avec un engagement en compétition et si le règlement consent un travail de développement qui aura un intérêt pour nos motos de série. Un règlement totalement libre qui demande, pour être compétitif, une budget de 100 millions ne nous intéresse pas et n’est pas compatible avec notre réalité. De l’autre côté, un championnat avec une seule moto, techniquement gelée, est un championnat qui aurait peu d’intérêt pour nous. Ce serait comme à l’époque de la 500 deux temps, quand ça ne nous intéressaient pas d’être dans ce championnat. Vous pouvez trouver un règlement à l’équilibre variable, ce qui produit une grille riche, où il y a de la concurrence et un plus grand nombre de constructeurs, mais d’une manière durable ».

Stay tuned!

Source : Motonline.com

Photo : Mirco Lazzari

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de