Les points clés du circuit de Brno, expliqués par Karel Hanika.



Vainqueur de la Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2013, Karel Hanika fait un solide début de saison en tant que coéquipier de Jack Miller.

Citoyen de la République Tchèque et connaissant le tracé du circuit de Brno comme sa poche, le pilote du team Red Bull KTM Ajo nous en fait découvrir les points clés.

Secteur 1 : « Il est très important de bien négocier le premier virage car, de cette façon, vous êtes en bonne configuration pour le virage 2 et pouvez gagner des dixièmes sur le bout droit. Dans ce premier virage, vous pouvez passer assez vite, en troisième ou quatrième vitesse, et il est important de garder assez de vitesse à la corde pour s’extraire aussi vite que possible. Le virage #3  est très bien pour doubler, mais j’ai subi plus d’une chute à cet endroit. Après ce virage, si vous le prenez bien, vous n’avez aucun problème pour passer le virage #4. »

Secteur 2 : Après ceci, vous arrivez dans la zone la plus appréciée des spectateurs. « Vous arrivez dans la section appelée ‘Stadion’, qui a quelques virages très rapides. Ceci est ma partie préférée. Pendant les virages 5 et 6, vous augmentez votre vitesse jusqu’à ce que vous arriviez pour tourner au virage #7 – là où les tribunes sont pleines de fans. C’est très agréable de voir les spectateurs vous encourager à cet endroit. Le premier gauche n’est pas très difficile car vous pouvez prendre beaucoup d’angle et le passer à bonne vitesse, mais le deuxième est un peu plus difficile depuis qu’il y a une bosse en entrée de virage. À cet endroit, il est facile de perdre votre positionnement pour le virage #9. »

Secteur 3 : Après le secteur 2, la suite du tracé commence par le virage #9, qui mène sur une ligne droite. « Puis nous entrons dans le virage #10, le Kevin Schwantz, qui est un des plus célèbres du circuit – et qui est également excellent pour les dépassements. Dans ce virage, il est important d’être prudent avec le train avant, car il y a quelques bosses en entrée et au milieu, et vous pouvez vous faire une chaleur. Si vous prenez la bonne trajectoire, vous pouvez gagner beaucoup de temps, parce que la piste est large ici. »

Secteur 4 : Puis il est temps de grimper la colline et de passer deux virages qui s’enchaînent, le 11 à gauche et le 12 à droite. « Ceci est la partie la plus importante et décisive pour votre temps au tour. Le virage #11 n’est pas difficile à prendre correctement, mais pour le #12 vous devez ouvrir l’accélérateur aussitôt que possible pour être rapide. C’est probablement le virage le plus important du circuit, où vous devez être aussi vite que possible et – si vous le pouvez – trouver une aspiration. Le sommet de cette colline est aussi caractérisé par le grand nombre de spectateurs réunis à cet endroit. De là, vous arrivez sur la chicane finale. Le virage #13 – ‘ Horizont ‘- est le dernier endroit où vous pouvez vraiment dépasser facilement, et où peut se décider un combat serré. Au virage #14, c’est plus difficile, car si vous connaissez bien la piste, vous pouvez conserver votre position sans trop de difficultés. Après cela, vous avez juste à vous mettre dans la bulle de la KTM, du mieux que vous pouvez, et garder l’accélérateur ouvert en grand jusqu’au drapeau à damiers. »

Texte et document : Red Bull KTM AJO

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de