Brno, conférence de presse : Valentino Rossi



3ème lors de la dernière épreuve à Indianapolis, Valentino Rossi est revenu sur la place particulière que Brno occupe dans sa carrière. Le pilote Yamaha s’est également exprimé – fait très rare – sur les difficultés physiques auxquelles il est parfois confronté depuis sa fracture à la jambe gauche… Voici ses propos :

Valentino, cela fait 18 ans que vous avez remporté votre première victoire ici. Vous aviez même failli percuter le muret tellement vous étiez heureux ! Auriez-vous pensé que vous seriez encore là 18 ans plus tard, et à un tel niveau ?

Valentino Rossi : « Pour moi, j’ai des souvenirs fabuleux sur ce circuit et tout spécialement ma première victoire en 1996, c’était fantastique. J’avais aussi obtenu ma première pole-position. C’était il y a très très longtemps mais je m’en souviens très bien car c’est toujours une émotion géniale pour un pilote ».

De plus, Brno est un circuit fait pour les motos, fait pour les MotoGP ?

Valentino Rossi : « Brno est un de mes tracés préférés. Avec une MotoGP, c’est fantastique parce que c’est large, c’est rapide, c’est un tracé où vous pouvez utiliser tout le potentiel d’une machine de MotoGP. Ces dernières saisons, mes résultats ici n’ont pas été très bons et même l’an passé, je m’attendais à faire une meilleure course. J’avais fait de bons essais mais j’étais trop loin du top 3 en course. Donc pour moi, l’objectif du week-end est d’améliorer mon style de pilotage, de faire progresser mes trajectoires pour essayer de me battre avec Marc et Jorge, mais aussi avec Dani car il est toujours très rapide ici à Brno. On va essayer de rester avec et de nous battre pour un podium, et pour cela, j’ai besoin de franchir un cap comparé à l’année dernière ».

Indianapolis a été très encourageant pour Jorge et vous. D’ailleurs vous avez pris un excellent départ de la 2ème ligne, ce qui souligne à quel point la qualification est désormais importante pour obtenir un bon résultat ?

Valentino Rossi : « Pour moi, la course d’Indianapolis est l’une des belles récemment. Les 2 ou 3 premiers tours étaient géniaux car on a pu voir beaucoup de machines différentes aux avant-postes, c’était très serré, et cela a produit une belle course. J’ai pris un bon départ, et pour gagner une course, il faut partir parmi les 5 premiers sur la grille. Malheureusement, j’ai manqué la 2ème partie de l’épreuve, Marc et Jorge ont été plus rapides que moi, pas de grand-chose, mais juste ce qu’il faut pour me dépasser et s’échapper. Je voulais rester au contact de Jorge pour essayer de me battre avec lui, mais il était un peu trop rapide pour que cela fonctionne ».

Vous avez dit que Marc et Jorge étaient un peu plus rapides que vous à Indianapolis, où étaient-il plus rapides exactement ?

Valentino Rossi : « Durant les essais et le warm up, j’avais regardé les chronos. Marc était un peu plus rapide, et Jorge aussi. Il y avait 2 ou 3 endroits sur le circuit où il faisait mieux tourner la moto que moi. Il était très rapide dans les changements de direction. J’étais très régulier en course et mon rythme n’était pas mauvais du tout. Mais dans la dernière partie de la course, Marc et Jorge étaient capables d’aller un tout petit plus vite que moi. Ils ont accéléré le rythme lorsque les pneus ont commencé à glisser et malheureusement, je n’en ai pas été capable. Nous continuons à travailler pour progresser dans différents domaines et j’espère que nous obtiendrons une plus grande efficacité sur ce point ce week-end ».

Est-ce que le physique a fait la différence durant la 2ème partie de la course à Indianapolis ? Autrement dit est-ce que les pilotes plus jeunes que vous sont plus affutés ?

Valentino Rossi : « Je pense que je suis bien préparé pour les courses, je me sens bien. A Indi, j’ai eu un problème avec la jambe gauche. C’est apparu ces dernières années après ma blessure à la jambe gauche. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai parfois du mal du côté gauche… Peut-être parce que je commence à être vieux mais aussi parce que j’ai un problème au genou. En fin de course, j’avais mal à la jambe gauche. Mais je savais qu’Indianapolis était un circuit très exigeant pour les jambes. Je suis certain que c’était difficile aussi pour Marc et Jorge en fin d’épreuve, surtout qu’il faisait assez chaud et humide. Donc je pense que c’est avant tout parce qu’ils étaient plus rapides sur la moto qu’ils ont fini devant, mais je vais travailler pour résoudre ce problème ».

Votre équipe tient absolument à disposer d’un ‘Junior team’… Vous pensez que c’est parce qu’ils vous estiment trop vieux pour battre Marquez ?

Valentino Rossi : « (Rires) Non, ça me paraît normal. Honda et Yamaha ont reconduit leurs contrats avec les 4 mêmes pilotes pour 2 autres saisons. Ca me parait très bien et normal que les équipes cherchent une nouvelle génération parce que dans 2 ans, j’arrêterai peut-être… Jorge et Dani seront plus vieux, même s’ils ont encore beaucoup de temps devant eux. Ils essayent de trouver les nouveaux talents en provenance de la Moto2 et parfois même en Moto3 dans le cas de Miller, c’est normal et c’est très bien pour les courses moto ».

A Indianapolis, Jorge et vous étiez plus proches des Honda durant les 2 tiers de la course. Ensuite, Marc et Dani ont semblé avoir quelque chose en plus… travaillez-vous sur les pneus et dans quel domaine pensez-vous devoir progresser pour continuer à réduire l’écart avec Marc ?

Valentino Rossi : « Je pense que nous avons fait progresser la moto. Cela dit, il nous reste encore beaucoup d’autres domaines dans lesquels nous pouvons nous améliorer. Pour moi, la Honda était déjà très rapide l’an passé, mais la différence était moindre. Ils ont trouvé quelque chose cette saison dans l’électronique et au niveau du châssis qui a augmenté l’écart par rapport à notre moto. Nous ne sommes pas très loin, on continue de travailler dur. Il semble que nous usions davantage le pneu arrière que la Honda ce qui explique que ce soit toujours difficile pour nous en fin de course. Et puis Marc a très bien piloté. Dani a manqué de rythme à ‘Indi’ mais Jorge était également très rapide en fin d’épreuve. On doit continuer à travailler mais ça va être intéressant, on doit trouver quelque chose de nouveau le plus vite possible ».

Quels pilotes voudriez-vous avoir dans votre équipe en Moto3 l’année prochaine ?

Valentino Rossi : « Je pense que nous garderons les mêmes pilotes. Bagnaia reste, c’est certain. C’est bien pour lui de faire une 2ème année après une première saison intéressante. J’espère que Romano Fenati restera avec nous l’an prochain pour viser le titre, nous devons encore parler avec lui mais j’espère que nous conserverons les 2 ».

Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour battre Marc ? Carénage contre carénage ? Coude contre coude ? Ou pneu contre combinaison ?

Valentino Rossi : « C’est difficile à dire, on ne peut pas décider. Malheureusement, il est toujours un peu trop rapide pour l’option ‘pneu contre combinaison’ et aussi pour le carénage contre carénage ! Je dois être encore un peu plus rapide ».


Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de