Brno, MotoGP : conférence de presse d'après course : Jorge Lorenzo



Le week-end en République Tchèque s’est achevé par la traditionnelle conférence de presse réunissant les 3 meilleurs pilotes de la course MotoGP. 2ème derrière Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo est revenu tout près de son compatriote en fin de course, après avoir effectué un pari osé en optant pour un pneu tendre à l’avant, ce qu’il est le seul à avoir fait parmi les pilotes de pointe. Voici ses propos :

 

Encore une 2ème place, vous vous êtes battu pour la victoire après un excellent départ ?

Jorge Lorenzo : « Oui, on travaille très dur pour améliorer la moto et on y presque. Après le warm-up, j’étais très content des réglages que nous avions trouvés et j’attendais beaucoup de cette course. Le problème, c’est que j’étais mal placé pour aborder le premier virage. J’ai bien démarré mais Dani es venu sur la droite alors j’ai dû relâcher l’accélérateur et j’ai perdu de la vitesse. Malgré cela, je suis resté très concentré et j’ai réussi à dépasser les autres concurrents très rapidement mais je n’ai pas pu creuser un écart d’au moins une seconde dès le début de course. Je me sentais bien, j’avais une bonne motricité, les freinages étaient corrects mais malheureusement après 3 tours, je ne pouvais plus piloter de la même manière. J’ai commencé à avoir des soucis avec les freinages et je n’étais plus capable de tourner en 56.0 et pendant que cela se dégradait pour moi, Dani améliorait ses chronos. Quand il m’a rattrapé puis dépassé, j’aurais sans doute dû être plus agressif et piloter mieux car je n’ai pas très bien piloté. Lui, il a très bien roulé ici, et il a pu creuser un écart, cela a été le point clé de la course. En prenant davantage de risque et en pilotant mieux, j’aurais pu prendre sa roue et en fin de course, avec mon pneu tendre avant, j’étais très compétitif et j’ai bien roulé sur la fin. Avec un tour de plus, j’aurais peut-être eu une chance de gagner mais il y avait 22 tours à faire».

Vous avez fait de très belles prestations lors des 3 dernières courses, toujours conclues sur le podium. Vous êtes véritablement revenu en pleine forme ?

Jorge Lorenzo : « Oui, cela reste un bon résultat, surtout si l’on regarde la dernière partie de la course. La bonne chose, c’est que Marc n’a finalement pas gagné. On peut voir à quel point, en seulement une semaine, les choses peuvent changer… Marc était quasiment imbattable alors que Dani a été moyen (à Indianapolis, NDLR), et en une semaine, c’est tout l’inverse. Cela signifie que lorsque vous vous sentez bien sur votre moto et que vous continuez à travailler, votre moment viendra. On doit attendre encore, continuer à travailler sur la moto et sur mon physique ».

Le pneu tendre avant était efficace en début de course, puis il vous a aidé en fin d’épreuve. A-t-il fait une véritable différence avec le médium que vous aviez essayé durant les essais ?

Jorge Lorenzo : « Je crois que cela dépend aussi du style de pilotage. Moi, je ne suis pas très agressif sur les freinages alors même s’il n’est pas toujours utilisable en course, le pneu tendre avant me donne plus de vitesse de passage en courbe. Habituellement, j’utilise les mêmes pneus avant que les autres pilotes mais cela n’a pas été le cas cette fois. L’asphalte s’est peut-être dégradé par rapport aux années précédentes, il est plus bosselé et j’ai été assez surpris de constater que le pneu d’absorbait pas bien les bosses. Peut-être aussi que nos réglages n’étaient pas bons sur les bosses pour mon style de pilotage. Compte tenu de la faiblesse des températures, on a décidé de partir avec le tendre et nous avons été les seuls à faire ce choix. Peut-être qu’avec davantage de temps pour comprendre ce qu’il se passait exactement, j’aurais pu tirer un avantage du pneu dur car ma solution n’était pas la meilleure pour les gros freinages. Cela dit, pour être honnête, ma vitesse de passage en courbe s’est réduit un peu après 2 tours, mais je m’attendais à une perte plus importante mais c’est resté stable par la suite. Cela a été une chance pour moi car sinon je n’aurais pas pu finir 2ème et Valentino m’aurait rattrapé ».

Qu’est-ce qui est le plus important, être sur le podium ou battre Marquez ?

Jorge Lorenzo : « Moi, j’aime bien battre Marc, mais j’espérais finir premier plutôt que 2ème, cela reste une demi-satisfaction ».

Encore Vous êtes revenu sur Dani en fin de course. Pensez-vous que vous auriez dû attaquer plus tôt ou simplement que Dani a géré l’écart avec vous ?

Jorge Lorenzo : « Dans les premiers tours, j’avais une bonne adhérence, comme tous les autres je pense et j’étais bien sur les freinages. Quand j’ai commencé à perdre de l’adhérence sur le train arrière, les freinages sont devenus plus difficiles et je ne me suis plus senti à l’aise sur la moto. Comme je l’ai dit, je n’ai pas très bien piloté à ce moment-là. Dani pilotait bien mieux que moi, tout particulièrement sur les freinages, et il m’a passé. Une fois que le réservoir s’est vidé un peu, j’ai compris comment freiner un peu plus tard et rentrer plus vite dans les virages, ce qui a fait progresser mes temps, en dépit du manque d’adhérence à l’arrière. C’est là que s’est situé mon problème : en milieu de course, je n’ai pas été suffisamment agressif pour prendre la roue de Dani. Mais aujourd’hui, il était vraiment inspiré, et quand c’est le cas, c’est difficile de le suivre. La prochaine fois, je serai sans doute plus agressif en milieu d’épreuve ».

Après cette défaite pour Marquez, pensez-vous que ce sera plus facile pour vous de le battre ?

Jorge Lorenzo : « J’ignore ce qu’il pense au fond de lui-même. Il aura peut-être moins de pression maintenant car c’est désormais impossible pour lui de remporter toutes les courses de la saison. Mais c’est son problème à lui. Nous, on va se concentrer sur notre prochaine course. Et comme je le disais, d’une course à l’autre, Marc peut paraître imbattable et Dani était dans une période difficile, et une semaine plus tard c’est l’inverse : Marc termine à 10’’ et Dani pilote très bien. C’est le MotoGP, c’est le sport ».

Le circuit de Brno convient sans doute moins au style de Marc Marquez que les circuits précédents. Beaucoup de gens pensaient qu’il pourrait perdre ici pour la première fois. Y-a-t-il d’autres circuits où vous pensez que vous pourrez de nouveau le battre ou être au même niveau que lui ?

Jorge Lorenzo : « Il avait gagné ici l’an dernier et moi j’ai gagné à Motegi l’an passé. Les circuits vous donnent parfois un avantage. Par exemple, si je me retrouve sur un circuit avec de nombreuses chicanes, ce n’est pas l’idéal. Marc a démontré qu’il pouvait gagner sur n’importe quel circuit et sur un circuit très typé ‘Honda’, j’ai montré que nous pouvions gagner nous aussi. Je ne crois pas qu’ici ce soit le pire circuit pour Marc. Il avait sans doute un souci aujourd’hui qui l’a empêché de piloter à son meilleur niveau mais il n’est pas seul en piste et les autres pilotes étaient également très rapides ».

Il y a encore beaucoup de course à disputer avant la fin du championnat mais Marc a une grosse avance au championnat. Comment abordez-vous cette fin de saison, vous vous concentrez sur la bagarre entre vous ? Pensez-vous à ces choses durant la course ou prenez-vous course après course ?

Jorge Lorenzo : « Pour être honnête, le champion est probablement déjà joué et Marc sera champion du monde, à moins que quelque chose de très étrange ne lui arrive. On va continuer à essayer d’améliorer notre moto pour être compétitif lors des prochaines courses. On ne va pas abandonner, on va essayer de monter sur d’autres podiums et gagner des courses. Pour la fin de saison, l’objectif principal est d’améliorer la moto pour remporter le championnat l’année prochaine ».

Vos temps et ceux de Valentino ont été très proches, durant toute la course. Est-ce le signe que votre moto progresse, est-ce dû au circuit, êtes-vous plus à votre aise qu’en début de saison ?

Jorge Lorenzo : « Comme je l’ai dit, à Indianapolis, nous étions très compétitifs. Nous nous sommes battus pour conserver la 2ème place avec Vale et Andrea, pour rester avec Marc. Ici, le scénario a été similaire avec Dani quand il m’a dépassé à la mi-course, je n’étais pas assez rapide. Mais on progresse, cela va de mieux en mieux aussi au niveau de la moto et au niveau de ma condition physique. A Indianapolis, la machine était performante autant pour Valentino que pour moi et elle sera sans doute encore meilleure sur les prochains circuits donc je suis optimiste ».

Qu’avez-vous prévu de tester lors de la journée d’essais ?

Jorge Lorenzo : « On va démarrer tôt (en réaction à Dani Pedrosa qui annonçait vouloir débuter tard et finir tôt, NDLR) et je vais devoir m’arrêter de rouler tôt car j’ai un avion à prendre. La piste est ouverte de 10h00 à 18h00 et nous avons de nombreuses choses à essayer ».

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de