Scott Redding explique sa frustration et ses ambitions, sans langue de bois.



Depuis le début de saison, Scott Redding sait se faire discret dans les médias mais vaillant sur la piste.

Loin des plaintes de certains concernant la déception procurée par les performances de la Honda RCV1000R, il s’est appliqué à en être régulièrement son meilleur représentant, en se focalisant sur son passage prévu sur la RC213V en 2015.

Seulement voilà; l’affaire se complique quelque peu et le britannique nous explique ses problèmes dans son blog sur BT Sport, avec sincérité et sans la moindre langue de bois.
C’est assez rare, intéressant…. et révélateur de son état d’esprit!

Scott Redding: « À Indianapolis j’étais le premier pilote de classe Open à franchir la ligne et, en conséquence, j’ai fait ma première apparition dans le parc fermé MotoGP. C’était un bon résultat pour l’équipe, parce qu’ils avaient travaillé dur pour cela. C’était également bien pour Honda, puisqu’il s’agissait de la première fois où la RCV1000R finissait première de la classe Open, mais, pour moi personnellement, c’était un peu frustrant.

Je ne veux pas courir pour la victoire en classe Open, je veux me mesurer avec une moto égale avec les trois autres pilotes qui étaient dans parc fermé avec moi à Indy; Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi.
C’est ce à quoi nous avons travaillé depuis le début de l’année, mais nous avons rencontré quelques obstacles dans ce qui était censé être un chemin assez clair depuis la RCV1000R de la classe Open jusqu’à une moto d’usine RC213V en 2015.

C’est frustrant parce que, jusqu’ici dans cette saison, j’ai fait tout ce qui m’a été demandé. Je sais que Honda veut m’avoir pendant deux ans et qu’ils auraient aussi été heureux de me voir sur une RC213V d’usine. Mais si l’équipe ne possède pas la grosse somme d’argent pour louer et faire rouler la moto, ce qui semble être le cas à l’heure actuelle, qu’est-ce que je peux faire ?

Tout que je sais, c’est que je ne suis pas préparé à faire une deuxième saison sur une moto Open. Je ne veux pas courir pour ‘gagner’ la classe Open; je veux être au sommet et me battre avec les Honda et Yamaha « usine ».

En suis-je capable ? Je crois que je le peux, mais j’ai besoin de la bonne moto pour le prouver à tous les autres, puisque les motos d’usine possèdent un gros avantage et que cet avantage sera toujours là l’année prochaine.

Cette année, je peux rester proche d’elles durant les tout premiers tours, mais seulement à cause du pneu tendre. Quand le pneu commence à se détériorer, alors elles s’éloignent brusquement et disparaissent. Peu importe comment vous essayez intensément, comment vous forcez ou comment vous prenez des risques, il n’y a juste aucune façon de rester avec elles.

Il y a beaucoup de monde qui travaille pour m’obtenir une moto d’usine pour la saison prochaine; l’équipe fait le maximum pour trouver l’argent, tandis que mon manager regarde les options si cela ne devait pas arriver. Tout ce que je peux faire est de garder les doigts croisés et continuer à faire ce que je fais maintenant, ce qui consiste à finir chaque course comme première Honda Open et, espérons-le, faire quelques nouvelles incursions dans le parc fermé d’ici la fin de la saison. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de