Un tour à Silverstone avec Scott Redding



On a beaucoup évoqué le cas de Scott Redding ces derniers jours sur notre site. Cette fois, il est uniquement question de l’aspect sportif avec la traduction d’une vidéo postée sur ‘Youtube’ par l’équipe Gresini (voir ici).  Scott Redding y décrit un tour de circuit de Silverstone quelques jours avant de « redécouvrir » le circuit, mais cette fois à bord d’une MotoGP. L’anglais est très attaché à ce circuit, d’abord parce qu’il s’agit de son épreuve nationale, parce qu’il s’y est imposé l’an passé (ce qui reste sa dernière victoire en Grand-Prix jusqu’à ce jour) et parce que le tracé lui sied à merveille.

« Comme vous le savez, Silverstone sera notre prochaine étape, je serai à domicile et c’est aussi un de mes circuits préférés, je vais vous décrire un tour comme je pense pouvoir faire avec une MotoGP.

Tout d’abord il y a la ligne droite de départ et d’arrivée. Auparavant, elle se situait en bas du circuit mais désormais, elle est en haut et c’est plutôt sympa car en plus il y a une belle courbe rapide qui débouche sur la ligne droite des stands.

Ensuite on arrive au premier virage, ‘Copse’, je pense que c’est un virage en 3ème, ou peut-être sur le 2ème rapport, je ne suis pas vraiment certain car c’est un virage plutôt rapide mais il faut tout de même garder une trajectoire très à l’intérieur. Ensuite on descend vers ‘Maggotts’, ce qui va être intéressant avec une machine de MotoGP car il y a des changements de direction très rapides. C’est un endroit que j’apprécie car je suis plutôt costaud et grand donc je parviens à bien faire tourner la moto et l’enchainement (dont fait partie ‘Maggotts’, puis ‘Becketts’ puis ‘Chapel’, NLDR) est un des enchainements préférés de toute ma période en Moto2. On sera en 2ème ou 3ème dans ce secteur avant d’arriver au virage N°6 qui débouche sur ‘Hangar Straight’.

Il sera primordial à mes yeux de bien sortir du virage de ‘Chapel’  pour conserver de la vitesse car on souffre d’un manque de vitesse de pointe.

Ensuite on arrive à ‘Stowe’, avec une grosse vitesse au moment de se présenter dans cette courbe. C’est un virage qui passera sur le 3ème rapport après avoir atteint 320 km/h, donc ce sera intéressant, surtout en cas de pluie, ça devrait être « amusant » devrait-on dire !

Après cela, on arrive sur une zone que j’apprécie, les virages N°8, 9 et 10. Je m’y suis bagarré avec Marc Marquez en 2012. Il y a une possibilité de dépassement avant le virage N°8. Il est très important de bien négocier le virage N°9 pour bien sortir du 10 car c’est un virage en aveugle dans lequel vous êtes longtemps sur l’angle maximal. Je pense que nous passerons en 1ère ou 2ème dans ce secteur.

Ensuite nous passons devant « the Wing », où sont construits les nouveaux stands, même si nous n’y serons pas installés. Viennent après les virages N°11 et 12, encore une fois très rapides et je sais que par le passé, de nombreux pilotes ont chuté dans le virage N°12 donc il faudra être particulièrement concentré ici car ça glisse généralement un peu. Ce sera un endroit intéressant pour moi car je vais essayer d’y gagner un peu de temps.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de