Silverstone, conférence de presse pré-GP : Marc Marquez



En préambule au Grand-Prix de Grande-Bretagne, 12ème épreuve du championnat du monde, 6 pilotes ont été conviés à la traditionnelle conférence de presse : Marc Marquez, Dani Pedrosa, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Bradley Smith et Cal Crutchlow. Leader du championnat, vainqueur des 10 premières courses de la saison, Marc Marquez ne s’est imposé qu’une seule fois à Silverstone, en 125cc. L’an passé, il s’était incliné face à Jorge Lorenzo. Nous vous proposons de découvrir ses propos.

Marc, une question différente pour la 1ère fois en 12 conférences cette saison : vous allez disputer cette course sans avoir remporté la précédente… Ça change quelque chose pour vous ?

Marc Marquez : « Non, au final pour moi c’est la même chose. Lors de la dernière course, je n’ai pas pu gagner. C’était peut-être ma pire course en MotoGP ! Mais le lundi suivant, on a trouvé le problème donc tout est réglé. Ici, les prévisions météo sont bonnes, tout est prêt. Silverstone est un beau circuit, très bosselé mais l’un des éléments les plus importants ici, c’est la météo. Ca s’annonce pas mal, donc je suis content sur ce point ».

Vous avez fait de belles courses ici, mais vous n’avez gagné qu’une seule fois, en 125. Je me souviens d’une belle course en Moto2 et puis l’an passé avec Jorge en MotoGP, cela s’est joué dans la dernière ligne droite ?

Marc Marquez : « Oui, en 125, cela a été une de mes plus belles courses après une belle bagarre avec Espargaro. En Moto2, il a plu une année, et l’année suivante ce n’était pas trop mal, on s’était bien battu. L’an passé, je m’étais démis l’épaule lors du warm-up et en course je me suis battu avec Jorge. Cela a été une belle bagarre jusqu’au bout et cette fois-là, il avait gagné. Mais on va essayer de se battre de nouveau ce week-end pour la première place ».

A la radio ce matin, ils parlaient de vous et de la Formule 1. Vous avez dit que vous pourriez essayer et ils ont cru que vous leur annonciez que vous alliez en faire ?

Marc Marquez : « Oui, ils se sont trompés ! Ils m’ont demandé si j’allais essayer une Formule 1 et j’ai répondu «Un jour pourquoi pas ? Ce serait une belle expérience…» Je ne sais pas ce qu’ils ont compris mais ils ont commencé à dire que j’allais partir en Formule 1 donc on arrête les questions là-dessus, mon univers est ici, en MotoGP ».

Vous avez dit à plusieurs reprises aimer les bagarres. Cette année, vous avez affronté Valentino au Qatar, Jorge au Mugello, en Catalogne avec Dani et à brno avec Iannone. Vous pourriez analyser ces 4 bagarres avec 4 adversaires différents ?

Marc Marquez : « C’est difficile parce que chaque bagarre est différente. Cela dépend de vos réglages, de ceux de votre adversaire, cela dépend aussi si votre adversaire est plus rapide que vous, au même niveau ou moins rapide… Le Qatar a sans doute été l’une des plus difficiles avec Valentino parce que je n’étais pas en parfaite condition physique, j’étais très fatigué car je n’avais pas pu faire l’entrainement de présaison. C’est probablement la bagarre la plus difficile. Après il y a eu la Catalogne avec Dani mais c’est différent à chaque fois… Avec Jorge au Mugello, il était agressif, il a très bien piloté. A chaque fois c’est différent, et c’est ce qui fait la beauté des courses de motos. Sur chaque circuit, à chaque course, tout est différent ».

Durant les essais à Brno, vous vous êtes fait une énorme frayeur, vous avez failli tomber et vous avez rétabli la situation, je voudrais juste savoir à quoi vous avez pensé à ce moment précis ?

Marc Marquez : « Honnêtement, j’ai eu beaucoup de chance. J’ai perdu l’avant mais très progressivement, donc j’ai pu me rattraper avec le coude… Mais ça a duré longtemps, et j’ai eu le temps de penser « comment je vais pouvoir faire ? » et quand je me suis retrouvé à terre, j’ai accéléré à fond… Quand j’ai rouvert les yeux, j’étais encore sur la moto, je me suis dit « merci beaucoup » (en regardant le ciel, NDLR) mais je ne le referai pas ! »

Maintenant, vous savez que vous ne remporterez pas toutes les courses, mais vous avez tout de même une large avance au championnat. Dans quel état d’esprit abordez-vous ce week-end ?

Marc Marquez : « Mentalement, c’est pareil. J’essaye d’aborder chaque course avec le même état d’esprit, pour me battre pour la victoire. Nous verrons si c’est possible ou pas mais j’avais dit avant la course de Brno, et aussi en début de saison, que mon objectif était le titre. Et si dimanche, j’ai des soucis ou si je sens qu’un pilote est plus rapide que moi, comme à Brno, il vaut mieux prendre les points au championnat. Mais à part ça, l’idée est la même : se battre pour la victoire ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de