La double peine d'Alexis Masbou à Silverstone



Sale week-end pour Alexis Masbou à Silverstone. 2 semaines après avoir décroché la première victoire de sa carrière, la Français débarquait en Angleterre avec, dans un coin de sa tête, l’idée de remettre ça. Vendredi, les essais libres se concluent loin des meilleures places, suite à des soucis de mise au point de sa machine.

Comme les mauvaises nouvelles viennent rarement seules, samedi, Alexis apprenait que son projet d’équipe commune avec Louis Rossi en Moto2 n’était pas retenu.

Dimanche matin, un rayon de soleil illumine le passage anglais, grâce au meilleur temps réalisé au warm-up. Malheureusement, la course fut difficile. Empêtré dans le groupe de tête, le vainqueur du Grand-Prix de République Tchèque n’a pas été en mesure de se placer dans la bonne échappée, et termine à une frustrante 8ème place. Avant même d’avoir quitté le sol britannique, il nous confiait sa contrariété.

Alexis, on va commencer par l’aspect sportif de ce week-end à Silverstone. 8eme à l’arrivée d’une course difficile pour toi, tu as semblé très déçu…
Alexis Masbou : « Oui j’ai été très déçu parce qu’on a fait beaucoup d’efforts durant tout le week-end pour revenir dans les clous. C’était également un rendez-vous que j’attendais particulièrement parce que c’est un circuit que j’apprécie et sur lequel je me suis toujours bien senti. On était en difficulté en début de week-end mais on a réussi à redresser la barre à partir de la qualification. Le meilleur temps au warm-up était également de bon augure, et dans ce contexte finir 8eme, cela ne peut être que décevant. »

GP-Inside : Plus précisément, dans quel domaine étais-tu en difficulté pour terminer à cette 8eme place ?
Alexis Masbou : « on a eu des problèmes d’adhérence tout au Long du week-end. Nous avions tout de même réussi à régler tous nos problèmes concernant le train avant de la moto, ce qui m’a permis de me sentir nettement plus à mon aise dans les entrées de virages, malheureusement j’étais trop en difficulté sur la phase d’accélération, surtout dans le virage qui précède les nouveaux stands où il faut prendre beaucoup d’angle et accélérer très fort. C’est une courbe qui précède une ligne droite et à chaque foiś je me faisais doubler à cet endroit et j’étais ensuite gêné sur tout le reste du circuit. Il m’était donc impossible de rouler sur mon propre rythme et cela a produit une course très compliquée pour moi ».

GP-Inside: Samedi, Louis Rossi et toi avez appris que votre projet d’équipe en Moto2 n’avait pas été retenu par le comité de sélection… Autre grosse déception ?
Alexis Masbou : « C’est au moins autant décevant que mon résultat en course. Avec Louis, on ne s’en est pas caché, on a fourni beaucoup de travail pour trouver les meilleures solutions financières, techniques et sportives pour séduire la Dorna. On savait que le défi était grand et cela a été difficile à encaisser samedi car nous avions de bons espoirs après nos rencontres avec l’Irta et la Dorna jeudi. Or, aucune équipe pré-inscrite n’a retiré son projet ou même réduit son nombre de motos engagées, ce qui empêche toute nouvelle entrée pour la saison prochaine. On va donc devoir attendre un moment plus favorable pour créer notre équipe ».

GP-Inside : Le rejet du projet annoncé samedi, cela n’a-t-il pas interféré sur le plan sportif ? Tu penses que Louis et toi êtes parvenus à faire la part des choses ?
Alexis Masbou :  « Je sais que cela peut paraître étonnant mais avec Louis, on a quand même réussi à gérer tout ça. Louis a fait une bonne qualification (15eme sur la grille, NDLR), moi aussi (6eme temps pour Alexis, NDLR). Il nous a fallu évacuer cette déception mais sincèrement, cela n’a pas altéré nos performances.  En course, on a peut-être pas fait les résultats que nous espérions mais je peux vous assurer qu’aucun de nous deux n’a lâché l’affaire à un moment où à un autre. On reste très motivé pour faire la meilleure saison de notre carrière dans nos catégories respectives et je pense qu’on pourra pas nous reprocher de ne pas avoir tout donné que ce soit sur le plan sportif ou en ce qui concerne la mise au point de ce projet ».

GP-Inside : Tu vas donc devoir te mettre en quête d’un guidon pour 2015 maintenant… Tu as des pistes ?
Alexis Masbou : « De mon côté, j’avais déjà reçu plusieurs propositions pour continuer de rouler en GP. Le problème c’est qu’en Moto2, même si les contrats n’ont pas été communiqués, les bonnes équipes ont déjà verrouillé leurs effectifs. Cela signifie que je ne suis pas certain de trouver un bon guidon pour rouler en Moto2 la saison prochaine. C’est assez contrariant car j’espérais, avec mes résultats récents, obtenir quelque chose d’intéressant. J’ai quand même des propositions intéressantes en Moto3, qui pourraient me permettre de jouer le titre et d’être encore plus performance que cette saison. Je vais continuer à travailler car je n’ai pas encore pris ma décision ».

GP-Inside : Quelques jours après l’annonce de votre projet, tu nous avais dit que ton équipe actuelle comptait poursuivre avec toi en 2015… Serait-ce désormais la piste privilégiée te concernant ?
Alexis Masbou : « C’est l’une des pistes privilégiées parce que cela fait 2 ans que nous travaillons ensemble, on est très proches, on a beaucoup progressé ensemble. Je dois aussi réfléchir à la meilleure option possible pour  mon avenir. J’attends de savoir si, de leur côté, tout sera mis en place pour pouvoir jouer le titre la saison prochaine. De toute façon, la décision devrait se prendre très rapidement parce que les places disponibles commencent à se réduire très rapidement ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de