Kallio : « je pense que je dirais non à Ducati »



La situation de Mika Kallio a ceci de particulier que c’est lors de sa meilleure saison en Moto2 que son avenir semble le plus incertain.

A la lutte pour le titre avec Tito Rabat, son équipier, il apprenait ce lundi que sa selle venait d’être attribuée à Alex Marquez, le frère de Marc.

Pour autant, le Finlandais, qui, rappelons-le, a roulé en 2009 et en 2010 en MotoGP, ne compte pas mettre un terme à sa carrière.

Il sonde donc le marché à la recherche d’un employeur en catégorie reine et, à défaut d’une bonne opportunité, en Moto2.

« J’ai cherché à revenir en MotoGP depuis un certain nombre d’années, mais il n’y a pas eu de places disponibles sur de bonnes motos. Il semble que ce soit aussi difficile pour la saison prochaine, mais je cherche toujours. Nous devons analyser toutes les possibilités. Je recherche une Honda Open mais je ne ferme pas la porte aux autres machines. Il y a une ou deux options qui sont vraiment intéressantes pour moi, mais il y a tellement de choses qui se passent autour de ces équipes et puis, bien entendu, il y a d’autres pilotes qui frappent à la porte. Pour le moment je ne sais pas ce qui va se passer, mais nous devons prendre une décision dans les deux prochaines semaines. Pour moi, les résultats sont plus importants et si je ne peux pas trouver une moto compétitive en MotoGP, je resterai en Moto2 ».

Une place sur la Ducati Pramac de Iannone devrait donc figurer au rang des options possibles.

Toutefois l’appréhension du Finlandais vis-à-vis de la machine de ses anciens employeurs (lorsqu’il avait croisé le fer en catégorie reine, il l’avait  fait au guidon d’une Ducati de chez Pramac) reste grande.

Grande au point de déclarer, lorsqu’on lui demande s’il accepterait de retrouver la Desmosedici la saison prochaine : « j’ai déjà expérimenté ce qui se passe chez Ducati et donc je pense que je dirais non ».

Vu les progrès de la Ducati, la décision de Kalio est-elle la bonne ? L’avenir nous le dira !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Bikesocial

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de