CEV, Navarra, Moto3 : Fabio Quartararo au terme d'une course sous très haute tension!



La pression est élevée lors de la mise en grille de cette manche du FIM CEV Repsol à Navarra puisque, contrairement aux trois dernières courses, la domination de Fabio Quartararo y semble moins établie, avec pas moins de huit pilotes qualifiés dans la même demi-seconde.

Gabriel Rodrigo (team RBA) et Jorge Navarro (maintenant Marc VDS) semblent toutefois les deux adversaires les plus dangereux pour le pilote français.

A l’allumage des feux rouges, la tension monte encore d’un cran puisque le moteur de Fabio Quartararo cale sur la grille, suivi peu après par un autre concurrent. Les drapeaux jaunes s’agitent en tous sens, les feux restent bloqués au rouge et les pilotes se manifestent pour demander une nouvelle procédure de départ.  

En conséquence, Fabio Quartararo devra partir dernier sur la grille, comme Marc Marquez en 125cc à Estoril, et l’on se prend à espérer une remontée similaire du jeune français…

A l’extinction des feux rouges, Gabriel Rodrigo prend le meilleur départ mais se fait immédiatement passer par Jorge Navarro alors que, quelques virages plus loin, Luca Marini chute dans une courbe rapide.
A l’écran, on voit également Loris Cresson arrêté, suite à des problèmes mécaniques; week-end noir pour le jeune pilote belge qui avait précédemment cassé un moteur!

A la fin du premier tour, Fabio Quartararo est déjà remonté en 16ème position.
Jorge Navarro creuse l’écart sur un peloton alors dirigé par Stefano Manzi, Remy Gardner, Gabriel Rodrigo et Nicolo Bulega.

Lors du troisième tour, Remy Gardner fait un très gros highside et, malheureusement, Gabriel Rodrigo ne peut l’éviter et lui roule complètement dessus. Drapeaux rouges, et de biens mauvais souvenirs ressurgissent immédiatement… mais le pilote australien se relève miraculeusement sans blessures apparentes.

La course est alors raccourcie à 9 tours et, incroyablement, Remy Gardner semble attendre que l’on répare sa moto pour pouvoir reprendre le départ, même si, finalement il sera dirigé vers le centre médical et ne prendra pas part à la 2ème partie de course.
Fabio Quartararo récupère sa place en première ligne, au probable grand dam de Jorge Navarro, alors que les circonstances permettent à Luca Marini et Loris Cresson de prendre un nouveau départ.

Cette fois, Fabio Quartararo prend immédiatement quelques longueurs d’avance sur Nicolo Bulega et Stefano Manzi, suivis par Jorge Navarro et Maria Herrera. A la fin du premier tour, le pilote français possède 1,1 seconde d’avance sur ses poursuivants.

Stefano Manzi et Jorge Navarro passent Nicolo Bulega au deuxième tour.

L’écart entre Quartararo et ses poursuivants croît légèrement au troisième tour (1.4s) pour se stabiliser à la fin de boucle suivante, tout comme les positions semblent maintenant se décanter avec le pilote Honda en tête devant un groupe de trois pilotes espacés, puis le reste du peloton emmené par Maria Herrera, David Sanchis, Andrea Migno et Gabriel Rodrigo.

Sanchis passe Herrera au 5ème tour alors que Navarro double Manzi, ce dont profite Quartararo pour porter son écart à 2.4s au sixième tour.

Dans la dernière boucle, si les positions semblent stabilisées pour les deux premiers, la troisième marche du podium est l’enjeu d’une grosse bagarre entre Stefano Manzi et Nicolo Bulega, les deux pilotes se dépassant à chaque virage. Cela se traduit finalement par la chute du pilote officiel Mahindra, tandis que Fabio Quartararo franchit la ligne d’arrivée en grand vainqueur de cette épreuve, augmentant son avance au championnat à 52 points sur Jorge Navarro.

Fabio Quartararo: « ça a été vraiment particulier pour moi parce que je pars des stands, je pars dernier, je fais une très belle remontée puis c’est le drapeau rouge, et là je me suis dit « on fait  n reset de tout ce qui s’est passé et je vais tout faire pour gagner ». Et là, j’ai fait le rythme que je devais faire et quand j’ai vu que j’avais déjà 2.5 secondes d’avance j’ai commencé à gérer un petit peu, en calculant bien la distance. Je suis vraiment content. Je remercie vraiment mon team parce qu’ils ont été vraiment phénoménaux aujourd’hui et toute la fin de semaine. Merci beaucoup. »

Martin Vanhaeren termine à une encourageante 20ème place, Loris Cresson 22ème, toujours en proie à des soucis mécaniques.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de