Jorge Lorenzo compte Cal Crutchlow parmi ses adversaires en 2015



Ce week-end, les joyeux drilles du MotoGP iront s’amuser sur les bords de l’Adriatique. Exactement sur le circuit de Misano, celui-là même où, quelques mois auparavant, un certain Cal Crutchlow avait assuré à 65.000 fans de Ducati qu’il continuerait avec la marque en 2015. On connaît la suite. Le Britannique quittera les rouges à la fin de l’année pour rejoindre une Honda RC213V chez LCR. Nous verrons, lors de ce Grand Prix de San Marin, comment les « ducatistes » ont encaissé ce reniement après un tel acte de foi prononcé lors de la messe World Ducati Week.

Ceci dit, il en est un qui lui donne l’absolution. Celui-ci est un Jorge Lorenzo lui-même revenu des enfers qui le dévoraient au début de la saison. Il sait ce que renaître de ses cendres veut dire et c’est exactement ce qu’il prédit à son ancien collègue de Yamaha, du temps où ce dernier était chez Tech3 : « le team LCR aura une moto assez semblable à celle de Marc Marquez et de Dani Pedrosa. C’est pourquoi je suis convaincu que Cal améliorera significativement ses résultats par rapport à cette saison. La Ducati n’est toujours pas performante et Gigi Dall’Igna n’a pas encore eu le temps de la mettre au niveau. Cal a longtemps piloté des Yamaha qui sont des motos très neutres. La Ducati n’est donc pas facile pour lui mais la Honda est compétitive partout et elle est facile à cerner. L’année prochaine sera donc plus facile pour lui. »

L’avis d’un expert s’il en est, même si « Por Fuera » n’a jamais piloté une RC213V. Le seul des ténors qui peut se targuer de connaître les trois machines d’usine est Andrea Dovizioso, ancien du HRC, de chez Tech3 Yamaha et actuel bienfaiteur officiel de Ducati. En lutte constante avec Crutchlow sous le auvent de Hervé Poncharal, il a du mal à seulement déceler l’ombre de son binôme cette année. Lui est dans le top 5 du général avec 129 points en étant un prétendant au podium. L’autre ne compte que 40 unités glanées en 13 courses et s’est même fait battre par la RCV1000R de son compatriote Redding devant son public. Une gifle pour celui qui rejoindra dans l’histoire de la Desmosedici la cohorte des Melandri et autres Gibernau.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter   

Source: MotorsportTotal


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de