A Misano, Alessandro Tonucci sera l'espion du Moto3



Il ne vous a pas échappé que le peloton du Moto3 était sans doute l’un des plus turbulent du plateau des Grand Prix. Pourtant, jusque là, on n’avait jamais eu droit à une caméra embarquée révélant toute l’intensité d’une lutte au corps à corps. A Misano, le voile sera levé sur les secrets de ces batailles de chiffonniers. Grâce au team CIP et à son fer de lance, Alessandro Tonucci.

Pour le coup, il sera l’espion de l’Adriatique, en espérant que dans l’intensité de la bataille il ne se révèle pas à son corps défendant comme le mouchard d’un coup bas… Lui-même dans le Grand Prix de San Marin devra être sans peur et sans reproche. Ceci dit, l’expérience est programmée pour la première séance d’essais libres de la catégorie. A cette occasion, le pensionnaire de l’équipe CIP dirigée par Alain Bronec, roulera avec une caméra embarquée installée sur sa Mahindra.

Déjà très employées en MotoGP ainsi qu’en Moto2, ce nouvel élément pourrait permettre, à terme, de jouir régulièrement des joyeusetés et autres politesses du milieu. La caméra, d’une centaine de gramme, équipant la machine de Tonucci est installée sous la selle du transalpin et devrait offrir un point de vue intéressant dans les courbes à droite. Premier verdict, ce vendredi à partir de 9h00… Si la technique le veut bien !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de