Capirossi va mettre fin au deux poids deux mesures de Bridgestone!



Loris Capirossi est devenu monsieur sécurité du MotoGP et il compte ne pas faire les choses à moitié.

Sa première victime, sans surprise, s’appelle Bridgestone et ses déclarations à Motosprint ne devraient pas passer inaperçues.

Loris Capirossi : « Au sujet des pneus, Carmelo m’a dit « tu choisis, mais n’hésite pas à te mettre en colère », donc j’ai utilisé ce pouvoir immédiatement.

Ma rencontre avec les gens de Bridgestone à Valence a été difficile, je leur ai dit qu’à l’avenir certaines choses ne seront plus acceptés. Les pneus sont trop durs et donc trop dangereux, donc ils doivent être changés.

La situation des pneus en 2011 n’a jamais été clair, alors en 2012 je choisirai moi-même les pneus pour les pilotes. Ce que je veux dire c’est que je le ferai personnellement. J’irai au rayon pneus et je les choisirai moi-même.

Il y a eu des problèmes avec les numéros de série aussi. Avec ce numéro, vous ne pouviez pas savoir quand le pneu a été construit. Or, un pneu construit il y a deux ans ne peut pas aller aussi vite qu’un autre construit la semaine dernière. Certains pilotes avaient les nouveaux pneus et d’autres les anciens. Ce n’est pas normal, ça doit changer: je veux que le dernier pilote puisse avoir les mêmes chances que le premier« .

Sans avoir l’air d’y toucher, ces accusations sont extrêmement graves. Non seulement parce que ce favoritisme, si on y regarde de plus près, peut s’apparenter à de la tricherie, mais aussi parce que, quelque part, Bridgestone se permet de jouer avec l’intégrité physique des pilotes.

C’est une histoire à suivre de très très près…stay tuned!

Photo : Stéphane Meyers

Source : autosport.com via motosprint.it

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de