Eric Mahé explique en détails la situation concernant Loris Baz.



Sur Eurosport, vous avez pu entendre l’interview, par l’excellent Michel Turco, d’Eric Mahé, en charge de trouver une place en MotoGP pour Loris Baz.

Après l’apparent désistement de dernière minute du team Aspar, tout espoir n’est pas perdu pour le jeune pilote français, même si la situation s’annonce maintenant plus difficile.

Eric Mahé: « moi j’ai une mission; c’est essayer de trouver un guidon à Loris en MotoGP. Je l’ai acceptée en juillet, puisque Randy et Jules étaient casés. C’était une mission que je me sentais d’honorer, il n’y avait pas de problème particulier, après on trouve ou on ne trouve pas; il y avait Kawasaki en parallèle. Jusque là, ça allait.

On a signé un contrat avec le team Aspar jeudi 4 (ndlr : septembre). Un contrat formel, avec aucune possibilité de sortir, ni d’un côté, ni de l’autre, exception faite si Redding rejoignait Aspar. Mais j’étais sûr que Redding ne rejoindrait pas Aspar, donc les dés étaient jetés.
Et puis « on » a découvert que Loris mesure un mètre quatre-vingt douze et « on » a commencé à s’en inquiéter et à en faire un facteur rédhibitoire. Je pense que tout le monde sait que Loris est grand, donc mon commentaire sur cette affaire est que ce n’est pas sérieux du tout.
J’ai un travail, j’ai une mission et je vais tâcher de l’honorer. Maintenant, ça c’est vraiment un aléas qui coûte cher à la carrière de Loris tout de suite. Je suis en train d’essayer de trouver des solutions de secours. Il en reste.
Maintenant, je plains Loris car c’est un bon mec et je pense qu’il mérite une place ici. Et là, tout de suite, alors que tout était réglé, ça l’est moins.
Donc je travaille dur et je pense qu’on va trouver des solutions. Maintenant, on avait eu l’impression de toucher le meilleur package disponible puisque la Honda est prometteuse.  
Aujourd’hui, fatalement, ce ne serait plus une Honda donc, tout de même, on a perdu quelque chose dans ce manque de sérieux. »

Michel Turco: la piste Honda étant évanouie, il reste maintenant l’option Ducati Pramac?

Eric Mahé: « Oui… après … je vais commenter « évanouie »;  ça manque tellement de sérieux que peut-être que demain, on va se remettre à discuter. Je n’en sais rien. Sincèrement, je ne comprends pas trop ce qui se passe en ce moment chez Aspar, donc « évanouie »…. Moi j’ai un contrat que je dois valider demain; on va voir ce qu’ils racontent.
Après, effectivement, en motos disponibles, il reste Pramac, il reste Forward Racing. Je discute avec ces gens-là.
Mais je suis bien évidemment moins fort et moins solide que quand il nous restait une option Kawasaki. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de