Misano, Moto2, course : Rabat, Kallio et Zarco.



Avec 3 pilotes qualifiés dans le même dixième de seconde, le moindre pronostic sérieux ne semble pas de mise lors de la mise en grille de cette course des Moto2 qui va se dérouler sous des conditions météo pas loin d’être idéales (air 24°, piste 34°).

Toutefois, psychologiquement, Mika Kallio, grâce à sa pole position, met la pression sur son coéquipier leader au championnat, d’autant que Marc van der Straten lui-même a déclaré qu’il n’y avait pas de consignes de course.

Et au départ, c’est bien le Finlandais qui s’élance le mieux et prend rapidement quelques longueurs sur Rabat, un étonnant Cardus, et l’habituel missile Aegerter, alors qu’à l’inverse, Luthi et Vinales perdent tout l’avantage de leur bonne qualification.

Après quelques virages pour laisser décanter les positions, on assiste à la montée en puissance de Johann Zarco, qui passe 3ème, et au retour de Vinales et Luthi en 6 et 7ème positions.

Une fois ses arrières assurés, avec deux grosses secondes sur Zarco, Aegerter, Vinales, Cardus, Luthi et Folger, Esteve Rabat se lance alors dans la difficile tâche de combler le trou d’une bonne seconde avec son coéquipier. Cela lui demande une dizaine de tours avant d’arriver dans la selle de Kallio, moment où, par ailleurs, Ricard Cardus chute au grand désespoir du team Tech3 Moto2.

A la mi-course, Vinales s’impose avec autorité à Aegerter. Deux tours plus tard, Mika Kallio laisse un trou de souris dans lequel s’engouffre son coéquipier pour prendre la tête de la course.
Dans la foulée, celui-ci poursuit son effort et parvient à prendre quelques longueurs sur un Kallio qui se fait une belle « chaleur » mais ne semble pas renoncer pour autant.
Il faut attendre les 5 derniers tours pour que les positions se figent,  à l’exception  de celle de Jonas Folger, pénalisé pour avoir roulé au-delà des vibreurs, tout comme Florian Marino à qui l’on retire une position.

Même si Mika Kallio est très déçu, nous avons assisté à une domination totale du Marc VDS Racing Team, devant un très solide Johann Zarco qui a su maintenir la vaillante concurrence à distance.

Xavier Siméon termine en 16ème position, Florian Marino 25ème pour son premier Grand Prix, et Louis Rossi, qui a « tiré tout droit » à plusieurs reprises avant de réaliser de très bons temps en seconde partie de course, 26ème.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de