Poncharal : « Nous ne sommes engagés avec personne »



Le Grand-Prix de Saint Marin a permis de confirmer la bonne forme des Mistral construites par l’équipe Tech3. Ricard Cardus, un temps 3ème de l’épreuve, a certes fini par chuter, Marcel Schrotter, son coéquipier, est encore allé chercher des points. Mais avec le potentiel montré sporadiquement par ses machines aiguise l’appétit du patron de l’équipe française, Hervé Poncharal. A vrai dire, après la course, c’est surtout la déception qui l’emportait, elle se perçoit très nettement dans les propos recueillis dans la foulée de l’épreuve. Reste à connaître l’avenir de cette machine, par qui sera-t-elle pilotée l’an prochain ? Quel regard porte-t-il sur Florian Marino qui débutait le week-end dernier dans la catégorie ? C’est ce que nous avons évoqué avec Hervé Poncharal.

GP-Inside : Hervé, Ricard Cardus a occupé la 3ème du GP avant de commettre une faute et de chuter… C’est une grosse déception ?
Hervé Poncharal :
« Globalement parlant, on a fait un beau week-end. Nous étions rapides lors des essais libres  Ricky (Ricard Cardus, NDLR) a fait le 7eme temps en qualification et Marcel (Schrotter, NDLR), le 11ème. Ensuite Cardus a fait un super départ et il a fait plusieurs tours à la 3ème place mais ensuite lorsque le rythme des uns et des autres s’est établi, il a perdu un peu de terrain. Ce qui est dommage, c’est que chaque perte de place a été causée par une erreur de sa part. Zarco, Aegerter, Vinales, Luthi l’ont dépassé, avant que Folger ne s’attaque à lui. Il a chuté en tentant de lui résister et c’est vraiment dommage parce qu’à ce moment de la course Julian Simon avait un retard de 4´´. Vu le rythme que Ricard avait, nous avions une 7eme place à notre portée… Pendant ce temps, Marcel fini 11ème, ce qui est correct ».
GP-Inside : On te sent presque affecté par ce résultat… C’est le cas ?
Hervé Poncharal :
« Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas vu une de nos  Mistral en 3ème  position. A mon avis il doit falloir remonter à l’époque où Bradley Smith roulait en Moto2 en 2011. Dans ces moments, tu prends un plaisir énorme, tu sens battre ton cœur car derrière ce projet, il y a une somme monumentale de travail de la part de toute notre équipe, et on le ressent vraiment comme notre bébé. Donc oui, on s’est très déçus que Ricky n’ait pas pu finir cette course »
GP-Inside : Le paddock est en ébullition en ce moment, qu’en est-il de ton équipe en Moto2 ? Qui roulera pour Tech3 l’an prochain ?
Hervé Poncharal :
« Pour le moment, nous ne nous sommes engagés avec personne. Les 2 pilotes avec lesquels on roule cette année nous ont apporté beaucoup de satisfaction, c’est nettement mieux que l’an passé. L’ambiance dans l’équipe est excellente même si nos 2 pilotes sont totalement différents entre Ricky qui est très latin et Marcel qui est très ‘Germain’. Ils ont tous les deux envie de rester, mais je préfère me laisser un peu de temps pour réfléchir. Jusqu’à présent, on est dans le milieu dans le paquet et j’aimerais bien faire encore mieux. Tous les « top pilotes » de la catégorie ont signé, excepté Kallio mais il aura une Kalex ou alors il ira en MotoGP. Rien n’est fait, et on peut très bien se retrouver avec les 2 mêmes pilotes en 2015 ou alors aucun des deux »
GP-Inside : On a vu un Français faire ses débuts en moto2 ce week-end… Florian Marino a fini 24eme… Ce serait une recrue potentielle ?
Hervé Poncharal :
 » C’est un garçon que je connais bien car, tout d’abord, il est de la même région que nous et lorsqu’il roulait en Rookies Cup, il dormait souvent avec l’équipe Tech3. Nous avons toujours gardé de très bons rapports, il roule très fort en Supersport et c’était très intéressant pour moi de le voir en GP car cela nous permettait de le jauger. Malheureusement pour lui, la météo de vendredi l’a empêché d’apprendre quoi que ce soit sur la moto et il n’a pu faire qu’une séance samedi matin avant d’attaquer la qualification alors que les autres pilotes ont 13 GP d’expérience cette saison. Il s’en est sorti très correctement mais ceux qui pensaient qu’il pourrait frapper très fort sont soit des rêveurs, soit ils ne connaissent pas le Moto2″
GP-Inside : On devrait le revoir lors de la prochaine épreuve en Aragon ?
Hervé Poncharal :
« Je crois que oui. A priori, Simone Corsi ne sera pas remis pour le GP d’Aragon et j’espère que l’équipe Forward fera de nouveau appel à Florian pour le remplacer car c’est difficile de porter un jugement sur sa valeur avec si peu de roulage »
GP-Inside : Et tu auras de nouveau un regard très attentif sur ses performances ?
Hervé Poncharal :
« Oui évidemment. On n’a engagé aucun pilote pour l’an prochain, et il est certain que ce sera génial de prendre un tout jeune français. Mais mon équipe est condamnée à trouver des pilotes performants. Cela ne signifie pas que Florian n’est pas performant, mais cela reste un pari et cela demande réflexion. Corsi pourrait mettre un certain temps à revenir et si Florian faisait la tournée outre-mer, cela nous donnerait davantage de temps pour nous positionner. L’avantage qu’il a, c’est que personnellement, je ne suis pas pressé de faire signer qui que ce soit ».
GP-Inside : Parallèlement, il y a aussi la piste Louis Rossi ?
Hervé Poncharal :
« Louis m’a présenté l’ensemble de l’équipe Tasca Racing avec laquelle il devrait pouvoir s’engager pour 2015. Ils voudraient faire rouler une Mistral, ce que j’ai immédiatement accepté. Cela nous permettrait d’avoir une 3ème Mistral sur la grille de départ, je pense que Louis a progressé par rapport à l’année dernière et je pense que cela pourrait être une aventure intéressante pour nous tous ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de