KTM donne des nouvelles de son programme MotoGP



Quelle est la situation parmi les nouveaux constructeurs qui s’apprêtent à intégrer le MotoGP ? Nous avons Suzuki qui ne pipe mot sur des intentions par ailleurs largement exposées par un Aleix Espargaro autoproclamé futur pilote officiel d’Hamamatsu. Le frère de Pol a même profité de l’occasion pour se réjouir de l’arrivée de Maverick Vinales comme équipier. Mais du Japon, on a encore rien vu venir. Chez Aprilia, on a sauté sur l’occasion Gresini qui s’est jeté sur l’opportunité de prendre le label d’un constructeur. Alvaro Bautista en rigole encore. Il ne manque plus que KTM promis à l’élite pour 2017. Une échéance déjà proche.

Chez les gars de Speedweek.com, le patron de la marque Stefan Pierer a fait un point de situation sur l’ambition MotoGP de Mattighofen. Un programme chargé qui va occuper un moment le spécialiste des moteurs chez les Autrichiens, en l’occurrence Kurt Trieb. Il échafaude un inédit V4 de 1 000cc à entrer dans un cadre tubulaire et il devra s’accoupler avec la centrale électronique unique Magneti Marelli. Dans un monde où Öhlins règne, c’est l’enseigne WP qui s’occupera des suspensions. Du personnel supplémentaire aguerri à la catégorie a aussi été embauché assure le patron.

En 2015, la bête aura vu le jour et la piste des tests. En 2016 elle jouera les invités à quelques occasions. Ceci avant le grand saut en 2017. Sous un label usine. Il faudra trouver cependant sa place dans le paddock. Gresini a été la tête de pont d’Aprilia. Une stratégie qui ne laisse insensible ni le team Aspar et encore moins la structure Forward Racing qui se contenteraient même du statut de satellite.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de