Redding sur une Honda Factory, la mise au point de Marc Van Der Straten



Dimanche soir, nous informions nos lecteurs  qu’un accord avait été conclu entre l’équipe Marc VDS, Scott Redding et Le HRC pour que le pilote Britannique prenne le guidon d’une RCV ´Factory’ pour les 3 saisons à venir. Ces dernières heures, une certaine ´effervescence’ s’est développée sur le web à propos de cet accord… Signé ou pas ? Le plus simple, et le plus efficace, était de joindre le patron de l’équipe concernée, Marc Van Der Straten. Voici sa mise au point.

GP-Inside : Marc, l’accord avec Honda n’a pas été signé. Peut-on connaître les raisons de ce retard et cela remet-il en question l’arrivée de Scott  Redding sur une RCV l’an prochain ?

Marc Van Der Straten : « Le plus important, c’est d’abord de dire que les représentants du HRC pensent que Scott a sa place sur une de leur machine. Ensuite, l’accord n’est pas remis en cause. Simplement, tous les paramètres auxquels je tenais n’étaient pas respectés au moment où nous aurions dû signer. Parmi nos volontés, il y avait un contrat de 3 ans au lieu de 2, et ça, c’est acté. Le problème, c’est que certains de nos partenaires n’avaient pas encore garanti leur participation.  Or, j’avais dit dès le départ que tant que je n’avais pas tous les paramètres réunis, il était hors de question que je signe. A l’heure où je vous parle, j’ai reçu ces garanties. Ce délai a repoussé la signature mais cela ne remet rien en cause »

GP-Inside : Ce n’est pas un peu dangereux que de laisser passer les jours sans avoir de document signé ?

Marc Van Der Straten : « J’ai rencontré Shuhei Nakamoto et Livio Suppo, nous sommes parfaitement d’accord sur tous les points. Tous est maintenant parfaitement clair. Les documents sont  en train de voyager entre toutes les parties. S’il faut que nous signions avant Aragon, ce sera fait, et si nous devons organiser un rendez-vous quelque part avant le GP d’Aragon, nous nous rencontrerons. Mais que l’on signe maintenant, dans 3 jours ou à Aragon, cela n’a aucune incidence de leur côté ni du nôtre car nous avons tous donné notre parole. On connaît bien la mentalité des japonais : ils préfèrent se faire hara-kiri plutôt que de revenir sur leur parole ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de