Alex De Angelis rejoint Hayden et Di Meglio à l'infirmerie



Sale temps pour les mains et les poignets en ce moment en MotoGP. Nicky Hayden a été le premier à lever le pouce pour se faire soigner un poignet usé par tant de campagnes passées à dompter les fougueux destriers des Grands Prix. Puis c’est Mike Di Meglio qui est parti se faire réviser une main fracturée après une chute dès le départ du dernier Grand Prix de San Marin. Une course à Misano qu’a terminé quatorzième Alex de Angelis. Celui-là même qui vient de se rendre compte qu’il avait honoré son épreuve nationale avec un scaphoïde cassé.

Ces pilotes sont décidément des êtres à part. Prenez le cas d’un Alex de Angelis qui est l’un des pigistes attitré du MotoGP. En 2010, il a fait trois courses avec une Honda, l’an dernier, il est apparu une fois sur une Ducati et, cette année, il en est à son troisième rendez-vous avec une Yamaha du Forward Racing orpheline de son titulaire Edwards qui a jeté l’éponge.

Trois arrivées et trois points marqués. Mais le San Marinais se demande s’il pourra faire un quatrième départ dans une dizaine de jours à Aragon. En quittant Misano, le désormais trentenaire s’est inquiété d’une douleur lancinante à son poignet droit. Il est allé faire des radios à l’hôpital et, surprise, on lui a découvert une fracture du scaphoïde. Peut être une conséquence de sa chute lors de la seconde séance d’essais libres du meeting écoulé.

C’est le Dr Simone Grana de l’Hôpital de l’Etat de Saint-Marin qui s’est occupé de son cas. Il a immobilisé le poignet afin que la fracture puisse se résorber dès que possible. Alex va maintenant suivre un traitement spécifique afin de tenter un retour en piste à temps pour Aragon.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de