Ana Carrasco n'a plus les sous pour faire les courses



Ne vous méprenez pas sur cette annonce à forte connotation machiste. Ramenez la plutôt à ce qui nous réunit ici et comprenez que la jeune espoir espagnole de 17 ans est touchée par le mal du manque de budget. Une épidémie hélas connue dans un paddock où beaucoup naviguent à la limite de flottaison en eaux troubles. Perdre pied, c’est boire la tasse.

On a découvert Ana Carrasco sur la scène internationale l’an dernier. Un petit événement dans un peloton de Moto3 jusque là peuplé par de vilains garnements. Une touche féminine honorée par une vingt et unième place au championnat, avec neuf points marqués au guidon d’une KTM. Cette fois, c’est avec une Kalex KTM du team RW Racing GP que l’amazone a décidé de remettre ça. Mais à six Grands Prix de la fin de cette saison, la jeune ibère a rappelé ses partenaires à leurs obligations financières. Or, à son grand dam, Ana n’a rien vu venir.

Pourtant, c’est avec une dot de 250.000 € qu’elle s’était aménagée son espace mais le patron Jarno Hansen est comme tous les team managers : il lui faut faire tourner sa boutique. Sans argent, pas de guidon et la pilote s’est d’abord vu refuser sa moto durant la première journée du Grand Prix de San Marin. Elle l’a retrouvée le lendemain pour les qualifications puis le dimanche pour la course à Misano. Mais après ? Aragon est inscrit en pointillés…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de