Zarco, 3ème à Misano, en costaud



3ème du Grand-Prix de Saint-Marin derrière l’inamovible duo Rabat-Kallio, Johann Zarco a probablement réalisé lors de cette 13ème épreuve de la saison son week-end le plus abouti en Moto2. Car ce podium n’est pas le fruit de circonstances favorables. Corsi mis à part, les cadors du championnat ont tous franchi la ligne d’arrivée mais n’ont pas pu aller chercher le pilote Caterham. Pas même Maverick Vinales qui l’avait privé de monter sur la ‘boîte’ à Silverstone 2 semaines plus tôt. Le point commun entre ces 2 courses pour le français réside probablement dans ce « relâchement » que Johann avait déjà évoqué dans nos colonnes après le GP de Grande-Bretagne et qu’il a encore ressenti sur le tracé transalpin. Si Zarco parvient à apprivoiser la « zénitude », alors il a de grandes chances de se voir confier quelques bouteilles de champagne après les courses d’ici la fin de saison ! En attendant, voici les propos qu’il nous a confiés concernant sa dernière prestation.

GP-Inside : Johann, certains ont dit que ta 3ème place à Misano avait sanctionné la course la plus solide que tu aies produit depuis ton arrivée en Moto2, est-ce un avis que tu partages ?

Johann Zarco : « Oui dans une certaine mesure, c’est peut-être la course la plus solide car il n’y a eu aucune chute chez mes adversaires et je suis allé chercher cette 3ème place à la régulière. J’avais fait une très belle course aussi au Mugello l’an dernier mais j’avais relâché un peu mon effort sur la fin pour rester entre la 1ère et la 2ème place. Je me souviens aussi de Valencia, également en 2013 où la course avait été très difficile malgré tout, mais Pol Espargaro avait chuté et cela m’avait permis d’atteindre le podium. La grosse différence par rapport à Valencia 2013, c’est qu’il y avait 2 Suter devant moi, alors que cette fois, je finis premier pilote Suter et c’est pour ça que ce résultat plus solide que les autres ».

GP-Inside : Il a fallu résister au retour de Vinales, tu as bagarré avec les gros bras du championnat, cela doit te donner confiance avant d’aborder la dernière partie de saison ?

Johann Zarco : « Oui c’est sûr. Je crois que j’étais à ma place et je pense ne pas avoir à faire de complexe face aux cadors de la catégorie et ça fait un réel plaisir de voir qu’on peut figurer dans ce groupe de pilotes ».

GP-Inside : Tu prendras la route vers Aragon avec l’idée de monter de nouveau sur le podium ?

Johann Zarco : « Oui, si j’en ai les moyens, je ferai tout pour y parvenir. Aragon peut également être une piste un peu favorable à la Suter, l’an dernier, elle a très bien figuré sur ce circuit (vérifier résultat Aragon 2013). Quoiqu’il en soit, il faudra mettre la même intensité au niveau du pilotage pour se situer aux avant-postes dès les essais, régler parfaitement la moto, faire le bon choix parmi les 2 possibilités de pneus. Il faudra ensuite retrouver le même relâchement en course que j’avais à Misano. Rouler devant, c’est un vrai bonheur, et c’est ce que je vise en premier lieu, ensuite, on verra à quelle place cela nous mène exactement ».

GP-Inside : Depuis que la piste de l’équipe Ajo a été évoquée, tu sembles plus détendu et les résultats sont nettement meilleurs… c’est un hasard ?

Johann Zarco : « Honnêtement, je pense que c’est plutôt un hasard. A mes yeux ces résultats viennent surtout récompenser l’entrainement que je suis. Je me sens en parfaite forme physique et morale en ce moment, et ça paie ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Photo : Fan Club de Johann Zarco

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de