KTM douterait-il de son pilote Jack Miller ?



Que se passe-t-il chez KTM ? Depuis la rentrée, la marque autrichienne, d’habitude si certaine de son fait en Moto3 ne gagne plus, laissant les lauriers à son rival Honda. Dont la marche en avant est seulement ralentie par le partage des points entre ses ouailles. Une embellie due à l’évolution de la moto japonaise ? Sûrement. Mais d’après le patron de Mattighofen, ce n’est pas la seule raison. Ce dernier trouve son pilote de pointe Jack Miller devenu d’un coup d’un seul trop lent. Le blason orange envisage même un ver dans le fruit avec cet Australien manquant de jus… Comment ? Une théorie du complot dans l’actuel championnat de Moto3 ?

Pit Beirer a étudié les temps au tour, il a fait ses comptes, et il en est arrivé à cette conclusion. Non, les Honda ne sont pas plus rapides. C’est la KTM qui est devenue plus lente. La faute à la technique et à un stock de moteurs qui doit être géré en bon père de famille pour ne pas subir la pénurie en raison d’un manque de fiabilité ? Que nenni. KTM n’y est pour rien et n’a pas réduit la cavalerie. Par contre, son fer de lance Jack Miller se serait étrangement émoussé.

Une sacrée expertise qui sent la mise en accusation alors qu’il reste encore six Grands Prix à disputer. Au vu de la source, on a du mal à croire à une mauvaise interprétation des propos qui pourra cependant toujours servir d’échappatoire. Mais la conjoncture est aussi celle-ci : Jack Miller, pilote KTM, lutte contre des Honda pour le titre mondial au sein d’un team officiel géré par Aki Ajo. Celui-là même qui est le manager du même pilote qui a œuvré tout autant pour le mettre en MotoGP sur une… Honda.

Avec le constructeur japonais, les relations ont toujours été tendues, mais il semble que le ton monte. Il n’y a qu’à se souvenir de la parution, sur le même média, du contrat signé entre KTM et le team Gresini, avant que ce dernier ne s’oriente vers Honda qui veut se mettre sous le coude l’espoir Bastianini. On voudrait nous suggérer que Honda travaille sous cap pour acheter le paddock, en multipliant, sans le moindre scrupule, les coups bas, que l’on ne s’y prendrait pas autrement. En tout cas, cette sortie du patron de KTM, si elle est confirmée en l’état, ne pourra que marquer les esprits de Miller et de Ajo. La fin de saison s’annonce explosive en Moto3.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de