8h de Suzuka : Dinguerie et victoire Yamaha !



Sensation au Japon où Yamaha a remporté la ô combien spéciale épreuve des 8 Heures de Suzuka, à l’issue d’une dernière heure complètement dingue ! Alors qu’il filait vers la victoire, Jonathan Rea (Kawasaki #10) est tombé à 3 minutes de l’arrivée. Le Team SRC Kawasaki France est sacré champion du monde d’Endurance.

MAJ : Kawasaki fait appel et remporte finalement la victoire sur tapis vert ! Lire en cliquant ici

On redoutait Yamaha, invincible depuis 2015. On s’attendait à Honda, qui avait mis le paquet pour retrouver la gloire sur son circuit. Et on avait évidemment l’oeil sur la #10 du Kawasaki Racing Team, qui alignait un trio ‘dream team’ venu du mondial Superbike : Jonathan Rea, Leon Haslam, Toprak Razgatlioglu.

Durant toute l’épreuve, la Kawasaki #10, la Honda #33 et la Yamaha #21 ne se sont pas lâchées, pour le plus grand bonheur des spectateurs qui ont vécu une course intense. La dernière heure résume à elle seule la folie de cette édition : à ce moment-là, la Honda #33 vient tout juste de reprendre les commandes à la #Kawasaki 10, et la Yamaha #21 suit à 10 secondes. Il reste un relais et Kawa fait rentrer Leon Haslam pour faire ressortir Jonathan Rea. Au HRC, le leader de l’équipe, Takumi Takahashi, reste sur sa moto.

Là, Rea montre pourquoi il est quadruple champion du monde WSBK : le Britannique enchaîne des chronos impressionnants, les meilleurs du week-end, dignes des qualifications. Il fond sur Takahashi et n’en fait qu’une bouchée à une demi-heure de l’arrivée, puis s’envole en tête. La Yamaha #21 passe aussi seconde. Mais c’est loin d’être terminé, et tout peut encore arriver.

On en a l’illustration quelques minutes plus tard : Rea passe tout près de la catstrophe lorsqu’un retardaire (la Suzuki #29 de l’équipe Dog House) roule sur un pot d’échappement, chute et passe à quelques centimètres de le faire tomber ! Au même moment, un autre concurrent tombe aussi et la moto est exposée dans les graviers, tandis qu’un autre casse son moteur en pleine ligne droite. Va-t-on avoir droit à un safety car ? Non.

C’est alors qu’arrivent… les gouttes de pluie ! Les commissaires sortent les drapeaux qui annoncent un changement d’adhérence, et on se demande alors si les pilotes vont rentrer aux stands pour chausser des pneus pluie. Que va décider le leader, Jonathan Rea ? Ses rivaux vont-ils tenter un coup de poker ? Finalement, personne ne bouge et c’est la bonne décision : l’orage passe.

Est-ce terminé ? Non. Alors que la conclusion de l’épreuve arrive, le moteur de la Suzuki #17 lâche à 5 minutes du drapeau à damiers. Dans la foulée, le leader Jonathan Rea chute dans le dernier tour ! Est-ce la pluie, est-ce l’huile répandue sur la piste ? C’est complètement fou et on en reste là : le drapeau rouge est sorti. Que va-t-il se passer ? Va-t-on retenir le classement du tour précédent, et ainsi permettre à Kawa de gagner malgré la chute ?

Le classement retenu ne comprend finalement pas la Kawasaki #10, car on considère qu’elle est à l’origine du drapeau rouge. La victoire revient donc à la Yamaha #21 (Lowes, Nakasuga, Van der Mark), que l’on donnait pour vaincue quelques minutes plus tôt ! La Honda #33 (Bradl, Kiyonari, Takahashi) et la Honda #1 (Di Meglio/Foray/Hook) complètent le podium. Il s’agit du 5e succès consécutif de Yamaha.

La Kawa #11 titrée

Derrière les équipes qui se battaient pour la victoire, il y avait aussi la lutte pour le titre de champjon du monde d’Endurance (EWC). Là aussi, le bras de fer a duré jusqu’au bout entre la #11 du Team SRC Kawasaki France et la #17 du Suzuki Endurance Racing Team (SERT). Avant le départ, les Verts avaient 5 points d’avance sur leurs rivaux, et tout restait donc à faire.

Jusqu’au bout, le SERT avait réussi l’exploit de refaire son retard et filait vers le titre mondial. Mais à 5 minutes de l’arrivée, stupeur : le moteur de la Suzuki explose ! Hallucinante fin de championnat et terrible coup du sort pour le clan du SERT, qui doit abandonner à 2 tours d’en finir. Le titre revient donc à la #11 du Team SRC Kawasaki France, le premier de la marque depuis 1996.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] 8h de Suzuka : Dinguerie et victoire Yamaha ! […]

Richeux Clément

Le mec il relit ses articles…. la Suzuki du SERT numéro 17 (et part 2 fois) !!!!! Non mais sérieux

[…] final des 8 Heures de Suzuka, dont nous avons relaté les détails ici, n’a pas fini de faire parler de lui. Rappel des faits : alors qu’il filait vers la […]

[…] La victoire a d’abord été attribuée au Yamaha Factory Racing Team, la direction de course ayant décidé de ne pas classer la Kawasaki #10 de Jonathan Rea parce qu’elle n’a pas regagné les stands dans les 5 minutes après le drapeau rouge. Mais l’équipage Kawa a fait appel de cette décision, montrant que cela n’est pas inscrit dans le règlement, et a récupéré la coupe de vainqueur. […]

Bonjour💘, je m’appelle Annie. J’ai envie de sexe avec un homme français 👉👌💦 http://vip-dating.fun