Moto2 : la ‘Dream Team’ Suisse sur des motos…allemandes



La nouvelle avait filtré depuis quelques semaines et a été finalement confirmée par Fred Corminboeuf lui-même après la 2ème séance d’essais libres du Grand-Prix de Saint Marin. Tom Luthi rejoint Dominique Agerter et Robin Mulhauser. Puisque le règlement interdit à une équipe d’engager 3 machines, il a suffi d’une petite astuce rhétorique à l’équipe CarXpert pour que  Aegerter,Mulhauser etLuthi puissent partager l’an prochain la même structure. Cette structure abritera officiellement 2 équipes, avec d’un côté le team Technomag-CarXpert que l’on connaît déjà, toujours avec le duo Aegerter/Mulhauser. De l’autre, l’équipe Derendinger-Interwetten qui accueillera Tom Luthi. Les 2 équipes étant dirigées par Fred Corminboeuf. Le dernier point à éclaircir concernait le châssis. Les 3 pilotes évoluent sur des Suter et CarXpert comme Interwetten sont des partenaires historiques du constructeur Suisse. Pourtant, c’est bel et bien avec des Kalex que la structure abordera l’année 2015. Fred Corminboeuf et Tom Luthi se sont confiés à nous.

GP-Inside : Fred, Comment cette idée de grande équipe regroupant les principales forces Suisses est-elle apparue ?

Fred Corminboeuf : « Le premier contact est venu de Daniel Epp. Il nous a annoncé qu’il voulait placer son pilote, Tom Luthi, et cesser ses fonctions dans l’exploitation d’une équipe de Grand-Prix. Au départ, nous avons été un peu surpris mais on voit que les équipes de pointe disposent de 2 pilotes forts et on s’est donc dit que cela pourrait être une bonne idée. Lors des premiers rendez-vous avec Daniel, nous nous retrouvions sur des aires d’autoroute pour éviter que cela se sache».

GP-Inside : Donc une nouvelle équipe avec 2 entités parce que le règlement vous y oblige, mais sais-tu déjà quel sera l’organigramme ?

Fred Corminboeuf : « Alors d’abord, les termes précis de notre projet c’est ‘Une structure, 2 équipes, 3 pilotes’, voilà les termes légaux qu’il convient d’employer ! Je serai donc le team-manager des 2 équipes. Il nous reste à établir une équipe technique performante autour de Tom. On a déjà du personnel très performant autour de moi, on est actuellement en train de recruter du personnel. Si on est bien organisés, bien entourés, on arrive à faire de belles choses, alors on va s’appliquer à ça ».

GP-Inside : Comment s’est prise la décision de passer de Suter à Kalex ? Dans un projet Suisse, la logique des choses aurait été de garder les châssis Suter non ?

Fred Corminboeuf : « Ill faut sortir de la simple logique et se concentrer sur l’objectif : aller chercher un titre de champion du monde. Nous nous sommes tous réunis autour d’une table, les partenaires, les pilotes, le personnel technique, et il nous a semblé évident que pour pouvoir nous battre avec les autres pilotes, il fallait prendre le châssis Kalex. La décision de quitter Suter a été chargée en émotion parce que nous avons travaillé ensemble pendant 5 ans. Cela a été un moment pénible, mais désormais, nous sommes totalement concentrés et motivés vers ce nouveau projet ».

GP-Inside : Pour résumer … objectif « titre » en 2015 ?

Fred Corminboeuf : « C’est difficile de dire ça. La chose qui est certaine, c’est que nous voulons jouer aux avant-postes et monter sur le podium final avec nos pilotes ».

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de