Aprilia réfléchit sur le cas Marco Melandri



Actuel quatrième d’un championnat Superbike dont la saison vire au crépuscule avec deux meetings encore en soute, Marco Melandri est un officiel Aprilia qui s’interroge sur son avenir. L’homme de Ravenne doit d’abord cravacher pour monter sur un podium final qui lui assurerait une suite de carrière au sein du constructeur de Noale. C’est écrit dans son contrat, si bien que les 18 points qui le séparent encore du Graal, pour l’instant en la possession de Jonathan Rea, valent de l’or. Pendant ce temps, Aprilia a déclaré sa flamme au MotoGP, fait alliance avec le team Gresini et cherche un partenaire pour récupérer la RSV4 en fin de carrière. Mais celui-ci n’est pas garanti et ce d’autant moins qu’il devra trouver les fonds pour assurer le programme. L’impasse se profile, si clairement que l’équipier Sylvain Guintoli a pris contact avec Honda. Mais quid de Melandri ?

Le laisser au bord du chemin est inconcevable pour le satellite du groupe Piaggio. Dans un premier temps, l’ancien vice-champion du MotoGP s’est dit intéressé pour être le binôme d’Alvaro Bautista, avant de se dire que son temps était peut être passé. Et que le WSBK correspondait mieux à son profil actuel. Mais Aprilia réduira fortement la voilure en 2015 dans cette catégorie qui s’apprête à adopter un règlement qui rendra la part moins belle à la RSV4. Du coup, personne n’en veut vraiment et n’imagine bourse délier pour une moto qui ne sera plus gagnante à tous les coups. Une conjoncture qui complique la vie de Romano Albesiano – ci-devant le ponte de la compétition de la marque – pour trouver un refuge à son pilote… Qui, rappelons-le, doit remplir sa part de contrat en finissant troisième au terme de sa campagne.

Et c’est ainsi que, pratiquement par défaut, le nom de Marco Melandri remonte en haut du chapeau d’où sortira le nom du second pilote MotoGP pour l’année 2015. Danilo Petrucci, qui travaille déjà avec Aprilia chez IodaRacing en est aussi, tout comme Pirro le testeur actuel de Ducati. Dans tous les cas, on attend une décision d’ici la fin de ce mois, le constructeur souhaitant figer ses effectifs assez vite pour se lancer véritablement dans son long et complexe travail de développement.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: GPone


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de