A Aragon, Tech3 visera d'abord un top 6 et plus si affinités



La seule écurie tricolore du plateau MotoGP et satellite de l’usine Yamaha arrive à Aragon avec des ambitions mesurées. Il faut dire que l’incantation précédente d’un Pol Espargaro chaud comme la braise avant les hostilités de Misano n’avait rien donné. Si ce n’est un constat froid du patron Hervé Poncharal sur le fait qu’il y a encore du travail à faire avant de s’en aller inquiéter les quatre ténors. De fait, les hommes de Tech3 viseront un top 6 logiquement à leur portée pour ce week-end à Aragon. Un pronostic qui prend aussi en compte la forme des Ducati qui, elles, s’abonnent au top 5.

Du coup, titiller la cousine M1 dopée en version Open de chez Forward Racing et garder les Honda satellites derrière soi sont des perspectives qui devront être d’abord honorées avant d’espérer faire mieux : « nous revenons avec plaisir en Espagne surtout après le beau résultat réalisé par Yamaha lors du dernier rendez-vous à Misano » annonce celui qui se qualifie bien volontiers d’irréductible Gaulois. « Aragon est un site unique où, chaque année, les organisateurs essaient de nous rendre la vie toujours plus agréable. Nous sommes tous d’accord pour dire que c’est l’un des circuits les plus spectaculaires de la saison. »

« Pol s’y est toujours bien comporté dans sa carrière et il continue à nous étonner pour sa première saison en MotoGP. A Misano, il a terminé à la sixième place pour la seconde fois de l’année. Notre confiance est mutuelle et nous attendons qu’il se batte pour être parmi les six premiers devant son public. Pour Brad, malgré sa malchance, il n’a jamais rien lâché et il a puisera dans sa bonne prestation de Misano pour aller de l’avant. Nos deux pilotes font du bon travail et à l’entame de la dernière partie de cette saison, nous sommes déterminés à garder la tête du classement des teams satellites jusqu’au coup de sifflet final. »

Pol Espargaro pointe actuellement sixième au général avec la satisfaction de devancer son frère Aleix de six points. Il devance la première Honda satellite de 24 unités, soit celle de Stefan Bradl. Son meilleur classement cette saison est pour le moment une cinquième position. L’Espagnol a connu la victoire à Aragon, tant en 125 qu’en Moto2.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de