Aragon, MotoGP, Qualifications : Marc Marquez repousse encore les limites



C’est avec la manière, une fois encore, que Marc Marquez a décroché une onzième pole-position cette saison. Pour le coup, c’est le tracé d’Aragon qui a rendu son record de piste au phénomène de Cervera qui file tout droit vers une douzième succès cette année. Pedrosa s’est bien battu pour lui donner le change mais en vain. La dernière place sur la première ligne revient à une Ducati, celle de Iannone alors que les Yamaha officielles n’y arrivent toujours pas. Une conjoncture que l’on pressentait dès la dernière séance d’essais libres.

Une dernière séance libre qui avait en effet annoncé la couleur avec un Marc Marquez intraitable même face à une Ducati officielle chaussée de bottes de sept lieues. Dovizioso avait pourtant mis le rouge mais a dû se contenter de la seconde place alors que Dani Pedrosa maîtrisait un Bradl en quête de rédemption, pour le trio de tête. Rien n’allait mieux pour les Yamaha officielles cruellement absentes du top 5 et tout juste dans le top 10 avec Valentino Rossi. Sinon, Barbera fêtait ses retrouvailles avec sa Ducati encore une fois remise en état avec un treizième chrono honorable puisque devant la GP13 de Hernandez.

Une embellie que l’Espagnol d’Avintia Blusens a prolongé jusqu’aux repêchages en se permettant de s’inscrire dans la finale déterminante pour la mise en grille des ténors. Après avoir suivi Bautista dans un premier temps, l’équipier de Mike Di Meglio a ensuite pris la roue de Valentino Rossi qui sortira en tête de cette Q1, mais avec le regret d’avoir dû puiser dans son stock de pneus tendres. Des munitions qui lui manqueront pour la suite. Sinon, Hernandez en a été pour ses frais tout comme Bautista, seulement cinquième de ce groupe, derrière la RCV1000R d’Aoyama. Quant à Abraham, il détruira sa machine en fin de parcours, dans une ultime chute.

Le ton était donc donné pour une Q2 disputée. A tel point que les dernières minutes n’ont pas été avares en rebondissements avec, notamment, les chutes de Dovizioso et de Smith, les deux hommes se condamnant de fait hors du top 5. Car il fallait rester sur ses roues pour espérer sortir d’une mêlée au-dessus de laquelle a régné Marc Marquez. Dani Pedrosa a fait ce qu’il faut pour se ranger à ses côtés sur la première ligne qui sera partagée avec la Ducati Pramac de Iannone. La surprise de cette finale s’appelle Cal Crutchlow, ni plus ni moins que cinquième derrière un Pol Espargaro qui se présente comme le meilleur du clan Yamaha.

Les trois diapasons peuvent l’avoir mauvaise puisque Lorenzo est seulement septième derrière un Rossi sorti de la Q1. Bradl est septième devant Dovizioso, qui a donc fini à terre, et Aleix Espargaro qui devance Smith puis un Hector Barbera qui n’a que peu tourné. Mais pour lui, l’essentiel était déjà fait.

Stay tuned !

 

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de