Le Wrooom s'ouvre sans Desmosedici mais avec beaucoup de pression



La symbolique est forte pour l’ouverture de cette 22ème édition de Wrooom, la semaine de présentation commune pour les Scuderia Ducati et Ferrari.

En effet, alors que la Desmosedici de l’année y est toujours présentée sur les pentes de la station de ski, cette année, elle ne sera pas prête et ne sera dévoilée que la semaine suivante, lors d’un shakedown mené par Checa et Battaini, à Jerez.

Derrière cette absence se cache une pression énorme sur les épaules de Valentino Rossi. C’est certainement le début du jeu du « ça passe ou ça casse ».

Pour lui, Borgo Panigale vient de révolutionner la philosophie de sa machine, et, signe de l’ampleur de la révolution, la moto n’est pas prête pour le 10 janvier. Alors maintenant, deux cas de figure se présentent:

Dans le premier, le seul envisageable pour Rossi et Ducati, il réussit sa saison et son image, comme celle de Borgo Panigale, en sort grandie. Rossi comme metteur au point et Ducati comme une maison géniale qui a su répondre à l’attente de son (ses) pilote(s).

Dans le second, il rate sa saison…stay tuned!

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de